Boisson Maurten : un nouveau cap dans l’alimentation sportive en test

0
La boisson Maurten est révolutionnaire dans sa technologie Hydrogel.
La boisson Maurten est révolutionnaire dans sa technologie Hydrogel.

Maurten ! Vous pouvez retenir ce nom. Car à partir de maintenant vous ne verrez plus l’alimentation sportive de la même façon. Pas d’artifice pour la boisson Maurten qui veut de l’efficacité pour la performance.

Boisson Maurten : l’hydrogel au service du sportif

Gel ou boisson Maurten l'efficacité est présente.©Maurten
Gel ou boisson Maurten l’efficacité est présente.©Maurten

L’alimentation chez le sportif est souvent délicate. Intolérance, trouble gastrique c’est souvent compliqué de trouver la bonne boisson. Et quand on trouve il faut un complément en alimentation solide pour avoir un apport calorique en adéquation avec la sortie. Maurten, une marque suédoise, s’appuie sur la technologie de l’hydrogel pour sa boisson et ses gels. Mais c’est quoi la technologie de l’hydrogel ? C’est assez simple et complexe à la fois. Le principe de cette technologie est d’apporter du carburant sans avoir d’effort de digestion. En effet cet effort consomme des calories que vous n’avez plus pour alimenter vos muscles. Un hydrogel c’est un peu comme une éponge qui viendrait se remplir de glucides. Le tout avec des aliments naturels.

On trouve donc deux ingrédients : de l’alginate (un extrait des parois cellulaires d’une algue brune) et de la pectine (présent dans la pomme notamment. Ces deux fibres sont déjà utilisées dans l’industrie alimentaire donc rien de révolutionnaire jusque-là. Par contre cette association dans des conditions bien précises forment un hydrogel. La capacité d’un hydrogel c’est de transporter beaucoup de glucides (dans notre cas) mais surtout d’avoir une digestion quasi instantanée. C’est un peu comme si vous vous alimentiez en direct ! Le résultat des tests et études apportent un élément très intéressant. Vous pouvez apporter à votre organisme jusqu’à 80 grammes de glucides là où les meilleures boissons en apportent seulement 40-50 grammes au maximum par heure.

Qualité, simplicité et efficacité

Pour rester dans un contexte de performance Maurten n’utilise pas d’arômes artificiels ni de colorant ou conservateur dans ses boissons. La préparation est des plus simples avec deux conditionnements. 160 ou 320 (pour le nombre de calories). C’est juste à diluer avec de l’eau dans un bidon de 500-600ml. C’est au moment de l’absorption que le changement opère. Avec l’acidité de l’estomac, le liquide se transforme en gel pour se diriger directement vers les intestins. Et comme c’est sous forme de gel il n’y a pas d’effort de digestion. Les calories sont alors disponibles immédiatement.

Même si Maurten est une jeune marque elle a déjà eu la confiance de grands champions, principalement dans le domaine de la course à pied. Pourquoi ? Sans doute que ce segment est en avance sur le milieu du cyclisme. C’est aussi la difficulté de s’alimenter en course et que sur un marathon, par exemple, la note se paie à un moment ou à un autre. Le dernier record (non officiel) est celui de Eliud Kipchoge pour le record du marathon sous la barre des 2h00. On trouve aussi le formidable champion de triathlon Jan Frodeno.Très récemment c’est Kilain Jornet qui vient de rejoindre le groupe d’ambassadeurs Maurten ! Une référence.

Un test révélateur pour la boisson Maurten

Sur un marathon, le meilleur athlète utilise Maurten.©Maurten
Sur un marathon, le meilleur athlète utilise Maurten.©Maurten

Nous avons donc reçu un échantillonnage de la marque Maurten, boisson 160 et 320 ainsi que les gels. Que dire. C’est sobre dans l’emballage, c’est bien présenté et ça ne promet pas mont et merveille. Juste (et c’est déjà beaucoup) une alimentation facilement assimilable. Le test sur une première sortie va être assez simple. On part pour environ 4h avec deux bidons de 320 calories chacun. Le parcours, ce sera environ 120km pour 2100m de dénivelé. A la première prise de la boisson c’est effectivement un changement gustatif important. Pas d’arôme, une sensation un peu sucrée mais rien de plus. On attend quelques instants sur le vélo et pas de sensation de lourdeur sur l’estomac. On va continuer à s’alimenter tout au long de la sortie, par petites gorgées. A chaque fois c’est cette sensation légèrement sucrée qui ressort.

Par contre la digestion est parfaite. Vous ne sentez rien sur l’estomac. Cela permet de s’alimenter dans une ascension sans problème. Le revers de la chose vient du fait que vous n’avez jamais l’impression d’avoir l’estomac plein. C’est perturbant, il faut en faire abstraction et se concentrer sur le fait que vous avez toujours de l’énergie pour la suite de la sortie. Au final on va faire 4h sur ce parcours pour une température qui va varier de 5° à 15°. Pour être transparent avec vous il n’en fallait pas plus. Nous n’avons rien consommé d’autre non plus. Sur une compétition, et donc plus intense, il faudrait un bidon supplémentaire. Mais cela valide le fait qu’il est possible de s’alimenter uniquement en liquide sur la totalité d’une épreuve plus ou moins longue. Comme on partage l’expérience voici le retour d’une personne qui nous accompagnait sur cette (première) sortie test. Cela se passe juste avant la période de confinement.

L’avis d’un pro

Hubert, essayeur de la boisson diététique Maurten
Hubert, essayeur de la boisson diététique Maurten

Hubert Dupont teste pour nous cette boisson et son avis de professionnel (tout jeune retraité) permet de mettre en lumière des éléments qui peuvent nous échapper. Hubert nous explique pourquoi il a aimé la boisson Maurten et ce qu’elle apporte par rapport à une boisson ou alimentation classique.

 »Une fringale sur une course ? Plus de jambes sur une cyclosportive ?

Voici une explication :
En effet, sur ce type d’effort notre stock de glycogène se vide à vitesse grande V. Si nous ne nous alimentons pas, nos réserves seront épuisées en 1h. Plus de glycogène = Plus de performance.
Alors pour avoir de l’énergie, il faut manger !
Oui mais comment ?
Les barres de céréales ? Oubliez ! Vous les assimilerez bien après votre effort !
Les Pâtes de fruits ? Il n’est pas toujours facile de mâcher quand vous avez la poignée dans l’angle !
Les gels ? Oui et non. Dans un monde idéal oui ! Mais ce n’est pas toujours le cas, il y a des jours ou mettre la main à la poche vous demande un effort surhumain, ce jour où vous êtes à fond de chez à fond et vous vous dites « si je mets la main à poche, je vais me faire sortir ». Cet autre jour où il pleut et que votre imperméable devient un véritable coffre-fort, impossible de trouver la poche de maillot et encore moins ces fameux lingots de gels !
Votre bidon, lui, est sur votre vélo, il ne vous encombre pas les poches, il ne vous tire pas le maillot sur les fesses et en plus il va voir deux fonctions en une, vous hydratez et vous donnez de l’énergie !
Alors mangeons liquide avec une boisson énergétique !
Aurai-je assez de carburant ? Malheureusement non !

Il vous faut au moins 80g de glucides par heure alors que vous assimilerez que 20g de glucides par heure avec une boisson énergétique classique.

La solution Maurten

Une solution alors ?

Oui ! Un sachet de Maurten dans votre bidon et c’est parti ! Pas de problème de dosage, la quantité de glucides est suffisante. A un effort maximum, un bidon par heure avec du Maurten et c’est la fin des coups de pompe ! Simple, non ?
Pourquoi j’assimile tous les glucides, alors que j’assimile 4 fois moins de glucides avec une boisson classique ?

Le gel Maurten = efficace à 100%
Le gel Maurten = efficace à 100%

Le Maurten utilise la technologie de l’hydrogel, c’est-à-dire que la boisson va se transformer en une forme de gel au contact de l’estomac et à l’état de gel la boisson est transportée plus rapidement à l’intestin où les glucides seront absorbés.
Le goût du Maurten est très proche de celui de l’eau sucrée. Pas de problème de parfum !
En cas de forte chaleur, il existe un conditionnement moins concentré. En effet, on boit beaucoup plus et on n’a pas besoin de plus d’énergie.

Exemple d’utilisation du Maurten :
3h d’effort à une intensité maximale (compétition)
– L’organisme a un stock de glycogène au départ de la compétition de 80-100g soit une autonomie de 1 heure à 1 heure et demi d’effort maximum suivant l’intensité.
– Alors il vous faut du carburant les 2 autres heures, donc 2 bidons avec un sachet de Drink Mix 320 dans chacun des bidons.
Important : il ne sert à rien d’augmenter la quantité de glucides par heure car l’organisme ne pourra pas l’assimiler et ce sera même contre-productif en surchargeant l’organisme !
Conclusion : simplicité de préparation, facilité de consommation, goût neutre, chaque glucide absorbé est utilisé pour la performance !

Un test terrain très concluant

J’ai essayé la boisson Maurten drink mix 320 sur une sortie d’entrainement de 3h30 avec 1500m de dénivelé, un jour d’hiver où la température était de 12°C.
Je n’avais avec moi que 2 bidons, un d’eau, un de Maurten et pas du tout de solide ! Durant la sortie, je n’ai pas eu de sensation de faim et mes performances ne se sont pas altérées au fil de l’effort. Je me suis même testé en fin en sortie sur un effort de 5min, que j’ai réalisé sans problème. Je n’ai pas eu difficulté à boire le bidon de Maurten, son goût sucré (en version 320) est très agréable. Pour ma part, je trouve que c’est un très bon produit et il est efficace. Et le petit plus, c’est que l’on peut partir les poches vides sans risque de fringale ! » Merci Hubert pour toutes tes explications.

Au final on poursuit le test sur d’autres sorties (juste avant le confinement), avec cette fois ci un écart et l’apport d’aliment solide que nous avons l’habitude d’utiliser (barres Powerbar notamment). Comme la chaleur n’est pas encore présente cela permet d’apporter assez de calories à l’organisme (il faut lutter contre le froid aussi), cela fait varier les plaisirs également. L’arôme peu sucré n’est pas un problème lorsque l’on consomme d’autres aliments avec la boisson Maurten. Par contre je ne vous conseille absolument d’associer du sirop avec cette boisson. En cas d’acidité et pour la chaine glucidique vous risqueriez de perdre tous les effets de cette boisson.

Les gels Maurten

La version gel du Maurten est tout aussi efficace.
La version gel du Maurten est tout aussi efficace.

Deux versions. Une avec caféine et une seconde sans. Un gel contient 25 grammes de glucides. C’est assez compact à consommer, sans beaucoup de saveur, mais l’énergie va être assez progressive. Avec la version caféine, c’est plus pêchu, on sent le petit coup de boost. Attention à ne pas en abuser surtout en fin de journée. Une solution si vous êtes en panne, vous pouvez diluer deux sachets de gels pour reconstituer un bidon (ou ½). Cela fonctionne très bien aussi. Il faut juste bien secouer le bidon.

La boisson Maurten : pour qui et quand !

On peut déjà facilement conseiller cette boisson pour tous les sportifs qui rencontrent un problème de tolérance. Là c’est vraiment parfait. Ensuite, sur des épreuves très intenses où s’alimenter est compliqué. On pense au critérium, longue ascension chronométrée, raide et ultra cyclisme. Comme on sait qu’il arrive un moment où votre organisme rejette le sucré, la forme de boisson Maurten permet quand même d’apporter des calories. Et surtout des calories ‘’utiles’’ et immédiatement disponibles.

On attire aussi votre attention sur le fait que cela n’a pas l’effet d’un coup de fouet à chaque prise. C’est plus une utilisation modérée de la glycémie, un peu comme le malto. On est persuadé du bienfait de cette boisson, surtout quand le temps de sortie va dépasser 3h30 à 4h. Et si c’est encore plus long cela ne fera aucun doute. Car toute l’énergie que vous ne consommez pas en digestion est d’autant plus présente en fin d’épreuve.

Au niveau tarif un sachet de boisson Maurten 160 Drink Mix se vend 2.50 euros, la version 320 coûte 3.60 euros. Le conditionnement par boite se montre plus avantageux avec un tarif de 39.20 euros pour 18 sachet en version 160 Drink Mix et 44.80 euros pour 14 sachets en version 320 Drink Mix. Un gel 100 affiche un tarif de 3.60 euros quand la version Caf se paie 4.20. Dans un premier temps nous conseillons d’essayer la boisson. Vous vous rendrez compte de l’efficacité du produit pour ensuite basculer vers les gels si besoin (vous pouvez vous constituer un bidon avec). Il est important d’avoir à l’esprit que vous ne consommer que ce produit. Il faut faire vos calculs pour vous rendre compte qu’au final ce n’est pas excessif. Et surtout l’aspect digestion qui peut vous sauver de bien des complications.

Merci à la société Dagg et Héloïse pour la dotation des boissons et gels Maurten.

La chaleur arrive et la fin du confinement aussi. Comme il nous reste quelques échantillons, on vous fait un retour sur une sortie en température plus chaude très prochainement.

Ce moment est arrivé avec plus de 25°. Le seul changement que nous avons fait est d’utiliser deux bidons. Un de Maurten 320 et un second d’eau. Le tout est d’apporter l’apport hydrique suffisant. Et comme on peut refaire le plein d’eau sur la route, cela nous convient parfaitement. Le gel (nature ou caféine) passe très bien même avec la chaleur. Avec de l’eau par la suite cela permet d’avoir de l’énergie. En plus on vide complètement le sachet du gel. Résultat : 100% du gel est consommé, rien ne coule dans la poche.

Vous pouvez retrouver les boissons et gels Maurten chez Materiel-velo.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.