Marché du vélo : le point sur la situation

0
Marché du vélo 2022
Le marché du vélo reste tendu, mais tend vers l'amélioration.

Nous sommes en fin d’année et à l’heure actuelle, le marché du vélo est toujours impacté par les conséquences de la crise sanitaire. Même si la situation tend à l’amélioration et que les magasins ont retrouvé une offre conséquente, la forte hausse de la demande implique encore des ruptures de stocks ou à des retards pour certains types de produits. Quels sont ceux particulièrement touchés ? Peut-on espérer un retour à la normale prochainement ? Qu’est-ce qui justifie l’augmentation générale des tarifs pratiqués ?

La situation du marché du vélo

La situation ne surprend plus. Si vous vous rendez chez votre marchand de cycles préféré, en magasin comme en ligne et que vous souhaitez un modèle spécifique de vélo, il est possible qu’il vous annonce un délai supérieur à 6 mois. Pour les pièces de transmission, même si des alternatives existent, l’attente pour certains types de pièces peut être encore bien plus longue.

Les raisons ? Évidemment, les fermetures d’usines, basées majoritairement en Asie, ainsi que les nombreuses perturbations sur les chaînes d’approvisionnement, résultantes de l’apparition de la pandémie de coronavirus, ont perturbé la production pendant de nombreuses semaines. Ça n’a donc pas été sans conséquence sur l’approvisionnement des magasins. En parallèle de ces difficultés d’approvisionnement, la demande mondiale a fortement augmentée, créant ainsi un décalage entre la capacité de production et la demande. Entre 2019 et 2020, le chiffre d’affaires du marché du vélo a grimpé de 25%, en dépassant la barre des 3 milliards d’euros. Parmi les raisons de cette forte hausse, un marché du vélo électrique en nette croissance en Europe et le développement du vélo comme alternative de mobilité douce, privilégiée dans les villes.

Quels produits sont particulièrement impactés ?

Après une année 2020 compliquée, la situation tend vers l’amélioration. Même si les délais restent importants pour certains modèles spécifiques, il est aujourd’hui possible d’acquérir un vélo de route neuf, en stock chez votre marchand de vélo ou disponible dans un délai raisonnable. Le choix de vélos en stock est certes plus restreint mais si vous ne ciblez pas un modèle de vélo en particulier, vous pourrez toujours trouver une monture qui vous convient.

Usines fabricants vélo
Les usines de nombreux fabricants et manufacturiers ont du fermer en début d’année 2020. ©Shimano

Dans la chaine d’approvisionnement des vélos neufs, la transmission reste le point délicat qui pose problème. Shimano et SRAM, les principaux manufacturiers de pièces d’équipement ont en effet une capacité de production limitée. Les lignes de production doivent assurer les volumes destinés au montage des vélos neufs ainsi qu’au marché des pièces détachées. Les demandes effectuées par les acteurs majeurs du cycle sont alors prioritaires. C’est ce qui explique la difficulté, toujours d’actualité, de trouver des pièces détachées et autres pièces d’usures de vélo telles que les chaines, plaquettes de freins, cassettes ou encore les pédaliers.

Au niveau du textile, les ruptures de stock sont plus rares. La situation s’est rééquilibrée, permettant de compenser la fermeture de nombreuses usines en mars 2020. Seuls les fabricants dépendants de sous-traitants, notamment pour les membranes (Polartec, Gore-Tex…) ont vu leur production impactée et retardée. La disponibilité de ces produits est alors aléatoire, au gré des approvisionnements dans les magasins.

Enfin, en première ligne des indisponibilités, les vélos électriques, dont la demande a fortement augmenté. En plus de la composition classique d’un vélo, les VAE intègrent des composants spécifiques comme les moteurs ou les batteries qui nécessitent d’autres types de matières premières et impliquent d’autres acteurs tels que Bosch ou Fazua.

Qu’en est-il de l’augmentation des prix pratiqués ?

Vous aurez également remarqué la hausse généralisée du prix du textile, des pièces détachées, des vélos neufs et de nombreux autres produits du marché du vélo. Derrière cette augmentation, des raisons avancées par les fabricants et les revendeurs qui sont bien loin de l’abus lucratif que l’on pourrait croire.

Premièrement, l’augmentation de la plupart des matières premières a eu un impact réel sur les fabricants. Le carbone, l’acier, les composites, l’aluminium ou encore le caoutchouc sont toutes des matières premières donc le cours a explosé.

Autre conséquence de la mondialisation de l’industrie du cycle, l’impact de l’augmentation du coût du transport se fait directement sentir, avec en bout de chaine, le consommateur qui paie son produit en moyenne 10% plus cher qu’en 2019. Le transport en conteneur depuis l’Asie (par voie aérienne comme maritime) est aujourd’hui 5 fois plus cher qu’en décembre 2019.

Quelles perspectives pour le marché du vélo dans les prochains mois ?

Au-delà de cette augmentation de tarifs que l’on souhaite temporaire, la situation globale du marché du cycle tend vers l’amélioration. Les fabricants, revendeurs et marchands de vélos s’adaptent pour tenter de répondre à la demande des consommateurs. Pour les pièces d’usure, des produits équivalents sont disponibles. La pénurie de vélos ou d’accessoires n’est donc pas totale, et même si c’est plus compliqué, il reste possible de s’équiper suivant ses préférences avec du matériel de qualité. Gardons espoir dans un retour total à la normal dans les prochains mois, même si le marché du vélo restera dépendant du coût des matières premières et du transport.

Passionné de matériel vélo, testeur et rédacteur Velotech.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.