Vittoria Corsa Graphène: test longue durée

9
Le boyau Vittoria Corsa Graphène assure des prestations de haut vol.
Le boyau Vittoria Corsa Graphène assure des prestations de haut vol.

On ne pouvait passer à côté de ce test du nouveau boyau Vittoria Corsa Graphène qui va intéresser les utilisateurs de boyaux. Et sans doute ceux qui n’y sont pas encore passés !

La célèbre marque transalpine révolutionne le monde du pneumatique en commercialisant un boyau, mais aussi un pneumatique, dont la composition fait appel au Graphène. Un composant 200 fois plus résistant que l’acier et 6 fois plus léger. Les gains annoncés par le constructeur sont important par rapport à l’ancien bestseller Corsa CX car ils sont de l’ordre de 12% pour le rendement, un poids à la baisse de 15% et une absence de crevaison sur la vie du boyau.

Vittoria Corsa Graphène: une composition révolutionnaire!

Nous avons donc utilisé deux boyaux du commerce pour effectuer notre test. Le poids vérifié pour les deux boyaux sont de 288 et 290g, pour un poids constructeur de 280g en version 700×25. Il faut savoir qu’une tolérance de +/- 5% est toujours à prendre en compte pour ce qui est du poids. En effet, nous n’avons pas pris la peine de laisser sécher notre boyau comme il faudrait le faire (environ 6mois minimum) au sec , à l’abri de la chaleur et du soleil. A titre de comparaison un Corsa CX en section 21mm et ‘’sec’’ affiche 248g. De ce fait l’humidité présente dans la gomme se dissiperait et le poids revu à la baisse. Comme il est fabriqué à la main, la quantité de colle nécessaire à sa fabrication peut varier.
Son diamètre à 8 bars est de 24,7mm au plus large, à voir avec le temps si cela augmente. Il faut aussi noter que cette version est pourvue d’un renfort en Kevlar sur les flancs.

Un rendement ultra performant

La première sortie avec le Vittoria Corsa Graphène se fera sur un sol sec, et va nous permettre de ‘’nettoyer ‘’ la gomme. Un rodage du boyau en somme ! La pression est de 8 bars (le maximum autorisé est de 12 bars !). On retrouve les mêmes sensations que sur une version antérieure d’un Corsa CX dans une version de 23mm.

Rendement et accroche sont des qualités bien présentent sur ce Vittoria Corsa Graphene
Rendement et accroche sont des qualités bien présentent sur ce Vittoria Corsa Graphene.

La confiance dans la prise d’angle se fait très rapidement et on sent bien l’accroche du boyau en courbe. Sur le plat il est difficile de quantifier le gain annoncé, mais on constate une faible résistance au roulement en comparaison à de très bon pneumatique comme un Continental GP4000S2.
Pour le moment, il a été effectué plus de 600kms avec ce nouveau boyau, un mixte entre des sorties classiques et des compétitions, là où sont mis à rudes épreuves les équipements.
De visu, on ne constate pas d’usure entre le boyau avant et arrière, là ou une ancienne génération faisait déjà remarquer une différence. Le grip et le rendement ont toujours répondus présent, les courbes rapides une formalité.
Nous vous donnons l’évolution de ce test dans quelques centaines de kilomètres…….

Un sans faute à ce jour

Depuis la parution du premier roulage des Vittoria Corsa Graphène nous avons continué d’utiliser ce boyau pour observer son comportement sur le moyen et long terme. Au stade nous en sommes déjà à 2000 km, et principalement en compétition. C’est le terrain le plus exigeant que l’on peut trouver car il n’est pas toujours facile d’éviter les pièges de la route. La météo n’a pas été des plus favorable. On a donc rencontré la totalité des conditions d’utilisations (froide, moyenne, pluie et chaleur).

L'usure est minime sur le boyau avant après 2000km.
L’usure est minime sur le boyau avant après 2000km.

Le bilan est vraiment satisfaisant. Dans un premier temps, pas de crevaison ! Dans un second temps, le rendement du boyau Vittoria Corsa Graphène a toujours été en adéquation avec le terrain. Il faut veiller à la pression de gonflage suivant la météo et la route rencontrée. Sous la pluie nous sommes descendu à 6,5 bars quand sur le sec on est à 8 bars. La prise de courbes n’a jamais posé de soucis d’adhérence, la forme du boyau(25mm) et la composition de la gomme permettent d’être confiant sur ce plan. Sur les portions plates, on ressent très bien l’excellent rendement du boyau Vittoria Corsa Graphène. Pour quantifier le gain en terme de watts, c’est beaucoup plus compliqué, mais il y a un progrès évident sur ce plan. Le confort aussi est présent. Vu les standards de jantes qui arrivent et la norme ETRTO, la section de 25mm va devenir une référence. Ça filtre parfaitement les aspérités de la route. Avec des jantes de 50mm de hauteur on a un équipement parfait pour affronter les parcours plats et vallonnés.

Le boyau arrière Vittoria Corsa Graphène est à peine plus marqué.
Le boyau arrière Vittoria Corsa Graphène est à peine plus marqué.

Au niveau de la chape, on remarque quelques impacts mais superficiels. La résistance de cette nouvelle gomme est donc bien efficace. Pas d’intrusion de silex ou autres éléments néfastes qui peuvent entrainer une crevaison. Les rainures qui forment le nouveau dessin de cette chape n’ont pas emprisonnées non plus d’éléments susceptibles de poser problèmes. Et pourtant on ne lui a rien épargné sur les épreuves disputées. L’usure est quant à elle assez homogène entre l’avant et l’arrière. On a tendance à dire qu’il faut 1 boyau avant pour 2 arrières, ici ce ne sera pas le cas. Vu la gomme qu’il reste on peut indiquer sans se tromper, que le Vittoria Corsa Graphène va pouvoir parcourir encore au moins 2000 à 2500 kilomètres. En sachant qu’il faut procéder au collage au moins une fois par an ce sera l’occasion d’intervertir le boyau avant et arrière. Néanmoins la colle utilisée, la Vittoria Magic Mastik va nous imposer un nouveau collage d’ici peu car la durée de tenue ne nous donne pas satisfaction. Certes elle procure un collage très propre et le surplus de colle se retire sans soucis, mais on n’obtient pas la longévité et la force de collage d’une Continental pour jante aluminium (pot ou tube orange qui fonctionne très bien sur le carbone aussi) ou d’une Vittoria Mastik’ One Professional.  Ce sera donc l’occasion de faire cette manipulation pour prolonger la durée de vie de nos deux boyaux.

Quand on parle de durée de vie, il y a un facteur chance qui intervient. Cependant, en ayant volontairement utilisé le Vittoria Corsa Graphène en compétition, on n’a franchement pas voulu lui faire de cadeau. Car en usage entrainement ou seulement par beau temps (très rare depuis quelques mois) il n’est pas utopique d’annoncer la possibilité de faire 6 à7000 kilomètres avec ce type de boyaux. Le meilleur moyen aussi d’augmenter sa durée de vie serait de le laisser sécher au minium 6 à12 mois.  C’était de principe sur les versions antérieures ou pour les puristes. Pour les cyclistes qui hésitent à franchir le pas en passant sur des roues à boyaux, sachez que l’on ne crève pas plus avec un boyau qu’avec un pneu.

Pour retrouver toutes les offres de boyaux vélo Vittoria chez nos partenaires, cliquez sur votre marchand préféré !
Materiel-velo.com

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    j’aurais aimé avoir d’autres retours d’utilisateurs de ces pneus au graphène, personnellement j’ai roulé deux mois avec ce modèle à chambre à air en 700x23c, résultat deux crevaisons dûes à des tessons de verre… Ma compagne quant à elle, a roulé en parallèle avec le modèle rubino, au graphène également, deux crevaisons observées sur la même période…
    De nombreuses coupures observées sur la gomme, malgré un soin particulier accordé pour retirer régulièrement les petits morceaux de verre et silex incrustés dans le pneu.
    J’avoue être très surpris et déçu, ayant investi surtout pour l’argument « increvable ». Je roulais auparavant avec un pneu beaucoup moins chers (dont je tairai la marque car mon but n’est pas ici de faire de la publicité), aucune crevaison en deux années d’utilisation !
    Après cette expérience j’ai un peu de mal à ne pas voir la publicité de vittoria pour vendre ces pneus « increvables » comme mensongère.
    Merci de vos retour, et bonne route à tous !

    • Bonjour
      Lors du test nous n’avons pas eu à déplorer de crevaison. Le boyau a été marqué par endroit mais rien de dommageable. On a eu également toutes les conditions climatiques. Il y a une part de chance également dans une crevaison. Il y a peu et pendant la période hivernale nous utilisons un pneu qui a une excellente réputation pour cette période de l’année et sans grande résistance à la crevaison. Nous avons déjà fait 8000 kms avec ce même produit sans crevaison. Là au bout de 2000kms une crevaison. Un silex bien pointu à réussi à transpercer la carcasse. Sur notre précédent paire de pneus on a eu effectivement des intrusions de silex mais pas au point d’amorcer une crevaison.
      Concernant le terme increvable annoncé par Vittoria il faut le prendre avec modération. La résistance est plus importante que sur une version classique c’est évident. Je peux également vous conseiller de laisser sécher vos pneus ou boyaux pendant quelques mois. L’humidité de la gomme va partir et rendre le pneumatique plus résistant à la crevaison.
      On aimerait aussi avoir plus de retour sur des utilisateurs de ce pneu. Dans notre entourage certains cyclistes n’utilisent que ce pneumatique et avec la plus grande satisfaction. D’autres l’utilisent seulement en version boyau pour les compétions et préfèrent une autre marque en version pneumatique pour l’entrainement.
      Dire que c’est une publicité mensongère est sans doute un peu exagérée et aussi liée à votre déception à l’utilisation du produit et cela se comprend parfaitement. Je pense qu’un mail ou courrier à la société Vittoria en expliquant votre utilisation et le résultat sera étudié.
      Bonne route à vous également et n’hésitez pas à nous faire part de votre retour et de la réponse qui vous sera apportée.
      Cordialement

      • Merci pour cette réponse, j’ai opté pour un retour à la marque que j’utilisais précédemment dont le modèle en question est équipé d’un renfort en kevlar, le modèle est peut-être moins « performant » que chez vittoria, mais il me semble être un bon compromis. En espérant que l’absence de crevaison soit bien due au kevlar et non au hasard des rencontres avec le verre sur l’asphalte !

    • Bonjour
      Non absolument pas. Vous gagnez en confort et il n’y a pas de résistance au roulement supplémentaire par rapport à une version de 23mm par exemple.
      De plus avec l’élargissement des jantes c’est le format qui convient le mieux.
      Cordialement

  2. je me suis trompé d’item j ‘aurai du aller dans le passage concernant la colle mais le suivi du graphène m’interresse aussi
    merci

    • Bonjour
      Pour répondre à vos questions, voici notre retour.
      La colle n’est pas aussi performante que cela. Le collage est très propre par contre dans la durée ce n’est pas aussi performant que de la Continental Orange ou de de Vittoria. Une seule couche ne permet pas de coller un boyau de manière sécuritaire. Il faut un double encollage. Le collage à durée 6 mois pas plus.
      Pour le Vittoria Graphène, c’est une extrême satisfaction. Il a fait toute une saison de course avec des conditions météo très variées. De la pluie, de la chaleur, de la mauvaise route et du beau bitume. Cela donne 6000 kms d’usage course, aucune crevaison, quelques légères entailles mais minime et une usure vraiment correcte. Indiquez que le boyau peut endurer 8000kms n’est pas utopique. Surtout que dans mon cas j’ai intervertis l’avant et l’arrière lors d’un second collage. Le fait de crever fait souvent entrer un facteur chance il faut le savoir. Si cela devait vous arrivez il y a la bombe de réparation qui fonctionne très bien. Le Vittoria Graphène est très polyvalent, il suffit juste d’adapter la pression si le sol est sec ou humide. Le plus serait de laisser sécher le boyau 6 mois avant de l’utiliser.
      L’offre commence à devenir correcte, voici un exemple :Vittoria Graphène
      Merci à vous et bon roulage
      Cordialement

    • Bonjour, vous avez la réponse complète dans votre précédente question.
      Merci à vous pour votre visite
      Cordialement

  3. bjour
    avez d’autres retours sur la magic mastik, d’après le site vittoria elle aurai disparu et serait remplacé par la magic mastik pro ?? avez vous des infos. ?merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here