Eau-cyclisme.com : le site qui recense les points d’eau (et interview de son fondateur Florent Ligney)

0
Eau-cyclisme.com
Eau-cyclisme.com

Eau-cyclisme.com est un nouveau venu parmi les sites Web dédiés aux cyclistes. Sa particularité : il recense les points d’eau à disposition des cyclistes grâce aux contributions de ceux-ci.

Les sites Web traitant de cyclisme, ce n’est pas ce qui manque. Blogs perso, sites dédiés à la compétition ou au test de matériel… Sans compter les différentes disciplines, du cyclosport au VTT en passant par le vélotaf ou le vélo de voyage. C’est une véritable communauté aux multiples facettes qui occupe ainsi la toile.

Eau-cyclisme.com : un site collaboratif

Eau-cyclisme.com carte
Chaque type de point d’eau est aisément identifiable sur la carte.

Eau-cyclisme.com innove en proposant de recenser les points d’eau accessibles aux cyclistes. Ces derniers peuvent ainsi, en créant un compte, signaler les endroits où un point d’eau est accessible sur les trajets qu’ils connaissent. Le site est optimisé pour un affichage sur téléphone mobile, ce qui permettra de localiser un point d’eau en cours de sortie.

A l’usage, le site offre une ergonomie sans faille et une navigation intuitive. La localisation d’un point d’eau se fait très rapidement en cliquant sur la carte ou en faisant une recherche par département, voire instantanément si l’on partage sa localisation via son navigateur Web. Une fois le point d’eau sélectionné, toutes les informations pour y accéder sont disponibles : adresse mais aussi position GPS. Une photo Google Street View permet de visualiser l’endroit.

Eau-cyclisme.com fontaine
Chaque point d’au bénéficie d’informations très complètes. chaque utilisateur du site a la possibilité de laisser un commentaire.

La quantité d’informations disponibles pour chaque point d’eau permettra de préparer son trajet dans les meilleures conditions. Le type (fontaine, borne verte, cimetières, toilettes publiques…), les dates de fermeture, les informations complémentaires qui permettront par exemple de mieux repérer l’endroit. Par ailleurs, il est possible d’ajouter des commentaires sur l’endroit, de quoi faire d’Eau-cyclisme.com le guide Michelin des points d’eau !

Eau-cyclisme.com se révèle très abouti et ne s’adresse pas seulement aux cyclistes. Chaque pratiquant de sport outdoor pourrait être susceptible de l’utiliser. Évidemment, le nombre de points d’eau recensés ne demande qu’à croître et l’on peut d’ores et déjà imaginer des évolutions, comme une fonction de recherche par itinéraire.

Eau-cyclisme.com : interview de Florent Ligney

A l’origine du site, on trouve Florent Ligney, un cyclosportif familier du Web puisqu’il est Webmaster de quatre sites dédiés au cyclisme : « j’ai 27 ans, j’habite dans la région Lyonnaise, je pratique le vélo assidument depuis octobre 2004 (avant j’en faisais sur un VTT vers chez moi, mais rien de régulier). J’ai commencé par un an dans un club de cyclotourisme, qui m’a permis de découvrir les routes de la région, avant de rejoindre un club FFC pour participer à des courses et avoir un entraînement structuré. Ces dernières années, la compétition traditionnelle m’a lassé et j’ai voulu explorer de nouveaux horizons en participant à des évènements originaux : Tour de Sardaigne, Haute-Route (traversée des Alpes de Genève à Nice), le Tour de Fête (le Tour de France un jour avant les pros) et cette année l’ensemble des classiques flandriennes. J’ai envie d’explorer des sentiers parallèles, de quitter le circuit traditionnel et son enchaînement des mêmes courses toutes les années à la même période. »

Eau-cyclisme.com conseils
L’inscription d’un point d’au sur Eau-cyclisme.com est très facile. Quelques obligations toutefois, comme s’assurer qu’il s’agit bien d’une eau potable !

Liège-Bastogne-Liège, c’était comment ?
F.L : Liège-Bastogne-Liège était dur, plus dur que ce que je pensais. Ça ne faisait que monter et descendre, on est en prise du début à la fin. Même si les dernières bosses sont les plus raides, et les plus difficiles avec la fatigue, je suis convaincu que le parcours dans l’autre sens serait plus exigeant (mais peut-être moins spectaculaire). J’ai fini avec 290 km au compteur (en comptant l’aller/retour à l’hôtel) et 4600 mètres de dénivelé. Un gros morceau !

Comment t’es venue l’idée de lancer Eau-cyclisme.com ?
F.L : L’idée du site eau-cyclisme.com m’est venue il y a quelques années, mais je n’y ai pas trop cru à l’époque et j’étais convaincu qu’un site existait déjà. Il y a 2 ans, en roulant avec des amis dans la région, ils m’ont demandé où était le point d’eau le plus proche (je suis réputé pour ma parfaite connaissance du terrain), et ils m’ont fait remarquer que quand je ne suis pas présent ils ont plus de mal à trouver. Après avoir fait quelques recherches, j’ai vu que quelques particuliers (via des sites perso) ou des clubs affichaient des points d’eau, mais qu’il n’y avait rien de centralisé. Je planche sur le site internet depuis le mois d’octobre (2013), à rédiger le cahier des charges et faire des maquettes lorsque j’ai un peu de temps libre. Les premiers tests sur le site ont eu lieu fin janvier : j’ai transmis le lien à quelques personnes de confiance pour avoir leur avis. Leurs retours ont été très enrichissants, j’ai pu apporter de petites améliorations auxquelles je n’avais pas pensé. J’ai apporté les dernières améliorations début avril et ai décidé de l’ouvrir à tout le monde : je considère qu’il y a un moment où il faut lancer les choses même si elles ne sont pas parfaites.

Florent Ligney
De la nécessité du ravitaillement en eau : du vécu !

Eau-cyclisme.com est-il complètement fonctionnel aujourd’hui ?
F.L : Le site est fonctionnel mais j’ai sous le coude quelques améliorations à lui apporter. Par exemple, lorsque deux points d’eau sont très proches, il y en a un qui masque l’autre. Autre exemple, le moteur de recherche n’est pas encore en service car il n’y a pas assez de points d’eau pour que ce soit pertinent.

Combien de temps t’a pris le développement de Eau-cyclisme.com ?
F.L : Le développement du site s’est étalé sur plusieurs mois car je ne travaillais dessus que deux ou trois heures par semaine. Je savais exactement ce que je voulais, je maitrisais la technologie, le développement à réaliser n’était pas très long (une soixantaine d’heures je pense) mais je manquais de temps pour le réaliser.

Florent Ligney blog
Le blog de Florent Ligney : récit de cyclosportives, entrainements…

Tu n’en es pas à ton premier site Internet ayant comme thématique le vélo. Outre ton blog, il y a également Cols-cyclisme.com et tu es le webmaster du site de ton club, ASBM Cyclisme. Il y a de nombreux cyclistes blogueurs, mais tu en fais plus que les autres ! Quelle est ta motivation ?
F.L : Ma motivation pour la réalisation de mes différents sites personnels (cols, eau et mon blog) est le partage d’informations.  Si mon blog me permet de partager ce que je vis au quotidien, mes autres sites permettent à chacun de partager leur expérience sur un thème précis. Dans un cas, ils partagent leur expérience sur la montée d’un col, dans l’autre cas j’espère qu’ils vont partager leur expérience sur les points d’eau.

Avant de lancer le site sur les cols, j’avais créé un fichier Excel dans lequel je recensais déjà les informations sur les cols et mettais des « souvenirs » pour de futures ascensions. Un jour, je me suis dit que d’autres pourraient être intéressés par ces informations et ces souvenirs, j’ai donc commencé à les diffuser. Des personnes m’ont contacté pour me signaler des erreurs dans mes notes et m’ont demandé si elles pouvaient y ajouter les leurs. C’est comme ça que le projet est devenu communautaire. Pour les points d’eau, j’avais en tête mes points d’eau favoris et je me suis dit que les partager pourrait être utile à d’autres …

Es-tu un professionnel du Web ?
F.L : Je suis professionnel dans la création de sites internet, c’est mon métier depuis près de 10 ans. J’ai d’abord travaillé au sein d’une agence web et je me suis mis à mon compte il y a 2 ans. Ma connaissance du cyclisme fait que je travaille essentiellement pour des clients autour du cyclisme pro, ce qui me permet de dire en rigolant qu’à défaut d’être cycliste professionnel, je suis devenu professionnel dans le milieu du cyclisme. Cette spécificité me permet de conjuguer mes deux passions : le développement de sites internet et le vélo.

cols-cyclisme.com
Cols-cyclisme.com : un des autres sites de Florent.

Que représente l’investissement personnel pour faire vivre tes sites ?
F.L : Je consacre environ 20 heures par semaine pour faire vivre mes sites. Ca me prend beaucoup de temps, notamment sur la période d’avril à août car les sollicitations sont les plus fortes. C’est clairement à cette période que j’ai le plus de demandes de conseils : des personnes me contactent pour trouver un hébergement à proximité d’un col, me demandent mon avis sur un parcours, pour connaitre la météo, … je réponds à tout le monde. J’ai parfois l’impression d’être un office du tourisme, tant les renseignements qu’on me demande sont variés.

Il n’y a pas de publicité sur tes sites. C’est un choix ?
F.L : Mes sites n’ont aucune publicité à l’heure actuelle, en effet. C’est un choix que j’ai fait car je déteste la publicité, je déteste les sites qui en ont donc je ne veux pas détester mes propres sites. Quand je travaillais en agence, je gagnais suffisamment bien ma vie pour pouvoir financer le site et l’investissement qu’il représentait. Maintenant que je travaille à mon compte, ma situation financière est plus compliqué et je me pose des questions … j’aimerais trouver une autre forme de financement que la publicité, mais pour le moment je n’ai pas trouvé. J’ai tenté un appel aux dons pour financer une nouvelle version du site cols-cyclisme.com, mais ça n’a pas vraiment marché.

D’autres projets autour du cyclisme, sur le Web ?
F.L : Concernant mes futurs projets, j’ai quelques idées en tête mais je n’ai rien de vraiment lancé à l’heure actuelle. Je planche actuellement sur l’amélioration constante de mes sites existants. Depuis plusieurs années, j’aimerai m’impliquer dans un projet autour du cyclisme féminin : c’est un milieu relativement vierge, sur lequel il n’y a rien de structuré sur internet. Il n’y a aucun gros site leader qui émerge. Par conviction, j’aimerai aider à cette structuration et au développement du cyclisme féminin, mais à l’heure actuelle je n’ai pas trouvé LE projet qui me donne vraiment envie, qui me passionne et qui me donnerait envie de sacrifier quelques nuits supplémentaires afin de le développer. En attendant que ce déclic vienne, j’ai largement de quoi m’occuper avec mes sites actuels.

PARTAGER
Velotech
L'administrateur de Velotech.fr. Il n'hésite pas à prendre la plume à l'occasion pour agrémenter le site d'un nouvel article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here