Les meilleures marques de vélo italien – Route, VTT et électrique

0
Meilleures marques de vélo italien
Les vélos italiens sont souvent synonymes d'élégance et de prestige.

L’Italie demeure depuis toujours l’un des berceaux du cyclisme. Au-delà de ses grands champions et de ses courses mythiques, le pays abrite surtout le plus grand nombre de fabricants de vélo italien au monde, dont certains comptent parmi les précurseurs de technologies que l’on utilise encore aujourd’hui. Même si une bonne partie de ces marques a délocalisé la production des cadres, l’Italie reste un pays d’innovation. Fabricants de vélo de route haut de gamme, d’équipement, de textile ou de vélo électrique, découvrez notre sélection des meilleures marques de vélo italien.

Quelle est la meilleure marque de vélo italien ?

Entre passé légendaire, avancées technologiques majeures et innovations récentes, difficile d’identifier une seule marque dominante tant les transalpins sont éminents sur le marché du cycle. Certains de ces acteurs bénéficient de nombreux succès au plus haut niveau professionnel, d’autres sont les précurseurs de révolutions technologiques que l’on utilise encore à ce jour sur les vélos actuels. Dans la plupart des cas, les prestigieuses marques de vélo italien sont indissociables d’un style caractéristique, à la fois élégant et unique. Retrouvez dans ce guide notre sélection des meilleures marques de vélo italien.

Bianchi : innovations et couleur iconique

Bianchi est une marque de vélo italienne historique et mondialement connue. Fondée en 1885 par Edoardo Bianchi du côté de Milan, la marque se fait connaitre dans le cyclisme en produisant la première bicyclette à transmission par cardan, sans chaine. En 1913, Bianchi est à nouveau à l’origine d’une innovation, en mettant au point le système du freinage avant. Depuis 1997, la marque est propriété du groupe Cycleurope et développe des vélos réputés pour leur qualité de fabrication. Aujourd’hui, la gamme des vélos italiens Bianchi est assez étendue, allant du modèle compétition capable de remporter un grand tour, au vélo à assistance électrique en passant par des options gravel.

Vélo italien Bianchi
Le Bianchi Oltre XR4 est le vélo qui a équipé le Team Bike Exchange durant la saison 2021. ©Bianchi

L’un des modèles historiques de la marque est le Specialissima. C’est au guidon de sa toute première version que Fausto Coppi écrit certaines belles pages de l’Histoire du cyclisme. Après de multiples évolutions, ce vélo bénéficie aujourd’hui d’un cadre ultra-léger et d’une compatibilité avec le freinage à disque (les kit-cadres patins sont également toujours proposés par la marque). Réactif, il est le compagnon de route parfait pour affronter les difficiles pentes des cols italiens.

Plus polyvalent, le Oltre est le modèle aérodynamique de la marque, pensé pour les grandes vitesses et les portions plates où l’on emmène du braquet. La géométrie de ce cadre et sa rigidité favorisent résultent de nombreuses heures de développement passées au siège de l’entreprise à Treviglio en Italie. Ce modèle se décline dans une version moins extrême, avec une fibre de carbone qui permet davantage de compromis, le Oltre XR3.

Enfin, comment parler de la marque Bianchi sans évoquer son coloris phare : le vert céleste, que l’on renomme aisément en “vert Bianchi” et qui caractérise les vélos de ce fabricant italien historique. Présente dans le peloton professionnel, Bianchi a équipé pendant plusieurs années l’équipe Jumbo-Visma de Primoz Roglic et Wout Van Aert.

Wilier Triestina : histoire et large gamme

Créée en 1906 à Bassano, en Vénétie, la marque de vélo italien Wilier Triestina est, elle aussi, plus que centenaire. Pour le nom de son entreprise, son fondateur Pietro Dal Molin s’est inspiré de la phrase “W l’Italia Liberata E Redenta” (Vive l’Italie, Libérée et Indépendante), en l’associant à la ville de Trieste. L’une des plus belles marques de vélo italien propose aujourd’hui une gamme course, endurance et loisir pour convenir à tous les profils de cycliste.

Wilier, une des meilleures marques de vélo italien
Avec le Zero SLR, Wilier prouve qu’il est possible de développer un vélo performant, en respectant l’ADN historique de la marque. ©Wilier Triestina

Ses modèles phares, le Wilier Zero SLR et le Filante SLR ont su conserver une touche rétro sans fioriture, tout en intégrant les nouveaux standards d’aérodynamisme, de passage interne des câbles ou de freinage à disque. Le 0 SLR se situe parmi les vélos à disque les plus légers du marché. Avec seulement 780g pour ce cadre carbone en taille M, la montagne et les vallons sont ses terrains de jeux préférés. Malgré sa légèreté, le Wilier Zero SLR n’en reste pas moins hautement rigide. Les haubans arrière sont travaillées en asymétrie, pour compenser la force imprimée par le cycliste lors des sprints ou des grosses accélérations.

Bénéficiant des mêmes avancées technologiques en matière de fibre de carbone et de conception asymétrique que le Zero SLR, le Wilier Filante SLR est le vélo aéro de la marque à la hallebarde. Apprécié par les rouleurs et sprinteurs de l’équipe professionnelle Astana, ce cadre présente d’excellente propriétés aérodynamiques. Les données en soufflerie attestent d’une réduction de la trainée et des perturbations de l’air. Le cockpit intégré augmente la rigidité et permet des sensations uniques de pilotage.

Zero SLR, Filante SLR ou Cento10
Des modèles compétition aux vélos plus taillés pour l’endurance, la gamme route de Wilier est vaste. ©Wilier Triestina

Qui a dit que le vélo italien Wilier Triestina devait se cantonner à la route ? Pour tous les amateurs de gravel, la marque propose son Rave SLR, une version haut de gamme d’un modèle pensé pour les chemins et les sentiers. Si le cadre utilise le même mélange de carbone que les Zero SLR et Filante SLR, c’est dans l’épaisseur des tubes et la géométrie que le Rave SLR se distingue. Il est ainsi plus confortable que les vélos de route performance de la marque. Sa fourche avant accueille des pneus jusqu’à 42 mm tandis que l’intégration totale des câbles de frein et de transmission finit de donner cette touche haut de gamme à ce vélo Wilier.

Colnago : la marque au trèfle

Fleuron de l’industrie cycliste italienne, la marque Colnago a vu le jour en 1954 dans la province de Milan. Historiquement spécialisée dans la fabrication de cadres en acier, l’entreprise d’Enersto Colnago s’est fait une place de choix sur le marché du cycle en étant parmi les précurseurs de l’utilisation de la fibre de carbone sur leurs cadres haut de gamme de route. Les vélos italiens de la marque Colnago sont, encore à l’heure actuelle, peints à la main par des artisans dans les ateliers de Cambiago. Sponsorisant des équipes professionnelles depuis 1968 et la Molteni d’Eddy Merckx, Colnago a toujours utilisé sa présence au haut niveau pour améliorer ses produits. Aujourd’hui, les excellentes performances du slovène Tadej Pogacar sur Colnago contribuent au retour au premier plan de cette marque historique.

Colnago, une marque de vélo italien route historique
Le Colnago C68 est le nouveau fer de lance de la marque. ©Colnago

La gamme route est assez condensée. Elle s’organise autour du modèle phare, le C68 Road en carbone, venu remplacer le C64. Après 4 années de développement, le C68 (qui illustrent les 68 années de ce modèle iconique) intègre pleinement le freinage à disque, et les adaptations du cadre qui en découlent. La douille de direction a notamment été renforcée pour proposer plus de rigidité sur l’avant du vélo, tout en économisant du poids par rapport à la version C64. Outre son élargissement, la fourche a complétement été redéveloppée pour proposer plus de précision dans le pilotage et un meilleur rapport rigidité/confort. Un cintre spécifique monobloc a également été développé, pour proposer une intégration totale. Ce vélo d’exception, fabriqué et peint dans les ateliers italiens de Colnago ne s’adresse pas à toutes les bourses mais représente ce qui se fait de mieux chez la firme au trèfle.

Pinarello : la marque de vélo italien au plus gros palmarès

Tout comme peut l’être Ferrari dans le domaine de l’automobile, la marque de vélo italien Pinarello est indissociable des notions de performance, de style et de raffinement. Fondée en 1952 par l’ancien cycliste professionnel Giovanni Pinarello dans les alentours de Trévise, la firme s’est fait connaitre en équipant de grands champions cyclistes. Depuis 1984, et le sponsoring de l’équipe Reynolds, Pinarello n’a jamais quitté le peloton professionnel. Les vélos de la marque ont notamment remporté le Tour de France à plusieurs reprises, avec Delgado, Indurain, Froome ou encore Bernal.

velo route italien Pinarello
Le Pinarello Dogma F est probablement l’un des modèles au style le plus reconaissable du Peloton. ©Pinarello

Parmi les innovations que l’on doit à Pinarello, on retrouve la conception asymétrique des cadres. Cette technologie compense les forces exercées au niveau des haubans arrière lors des grosses accélérations. Le Dogma F se révèle être le premier modèle de vélo produit en série avec cette révolution. Ce vélo aux multiples évolutions, est le fer de lance de la gamme Pinarello, utilisé par les cyclistes professionnels aussi bien sur les étapes plates que les parcours montagneux. Sa grande polyvalence est en partie due à l’utilisation du carbone haut de gamme T1100 et à un aérodynamisme étudié dans les moindres détails. Le Dogma F se décline en une version à freinage patins et une seconde intégrant les disques.

Lire aussi : le test du Pinarello Dogma F

Nytro : la gamme de vélo électrique italien

Pinarello, c’est aussi le Gan, le Paris ou l’Angliru, aux lignes davantage orientées vers l’endurance, qui conviennent au plus grand nombre. La marque de vélo italien propose aussi une gamme électrique dénommée Nytro, avec motorisation Fazua.

Basso Bikes : une fabrication 100% italienne

Même si son nom est moins célèbre au-delà des frontières transalpines, le fabricant de vélo italien Basso Bikes peut se targuer d’une conception et d’une fabrication entièrement localisée en Italie, de l’entrée de gamme jusqu’aux modèles les plus onéreux. Depuis 1977 et sa création à Vicenza par Alcide Basso, la marque conserve un savoir-faire unique et une attention portée aux détails techniques, comme au style. Pas de passage par les pays asiatiques pour le moulage et la fabrication des cadres Basso, la production entière est divisée entre les ateliers de Bassano et de Vicenza.

Basso Bikes Diamante SV
Le Diamante est le modèle haut de gamme de la marque Basso Bikes. Polyvalent et aérodynamique, il intègre les codes des vélos modernes, tout en étant entièrement fabriqué au sein des frontières italiennes. ©Basso Bikes

Le haut de la gamme est occupé par le remarquable Diamante SV et ses fibres de carbone haut module T800 et T1000. Un cadre technologique qui est sublimé par les montages proposés en Campagnolo Super Record EPS ou Shimano Dura-Ace Di2. Cette nouvelle version, uniquement disponible en freinage à disque, a nécessité certaines adaptations pour répondre aux contraintes de ce type de freinage tout en améliorant les propriétés de réactivité et de confort.

Les vélos italiens de la marque répondent aux besoins variés de tous les types de cyclistes. Les amateurs de gravel peuvent profiter du Palta dans version carbone ou en alliage, ou optez pour une option avec assistance électrique. Pour ceux qui préfèrent rester sur la route et s’équiper d’un vélo italien fabriqué dans les mêmes ateliers que les modèles haut de gamme, le Venta se montrera accessible avec ses montages à freinage patins proposés à partir de 2 067€.

De Rosa : l’élégance et la qualité

Depuis les années 50, la marque de vélo italien De Rosa est spécialisée dans la fabrication de cadres en acier de haute qualité. Plus tard, De Rosa a choisi le titane, matériaux léger et résistant, assurant un look et un design élégant à des vélos d’exception au comportement sans équivalence.

De Rosa
En plus de ses vélos performance en carbone, la marque De Rosa continue de proposer des modèles d’exception en titane, au style et au comportements inégalables. ©De Rosa

Au sommet de la gamme, le Merak équipe aujourd’hui les grimpeurs de l’équipe professionnelle Cofidis. Léger et réactif, ce vélo moulé en carbone présente une intégration totale de la câblerie, en passant notamment par un cintre monocoque améliorant grandement la rigidité et les sensations de pilotage. Pour le plat et les profils plus roulant, le De Rosa SK Pininfarina bénéficie d’une géométrie aérodynamique, notamment au niveau de la douille de direction et de la tige de selle.

Si la majorité de la production De Rosa s’adresse aux cyclistes sur route, la marque a pris le virage de la pratique gravel en proposant un modèle alliant performance et confort sur les chemins, le Gravel Carbon.

Retrouvez les meilleures marques de vélo italien sur Materiel-velo.com

Passionné de beau matériel, cycliste amateur et responsable éditorial Velotech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.