Alé Cycling : visite de l’usine de production en Italie

0
Alé Cycling : visite de l'usine en Italie
Un bon moyen d'en apprendre plus sur la fabrication de nos tenues de vélo.

En tant que consommateur, en ayant le produit fini entre les mains, il est parfois difficile de s’imaginer comment il a été imaginé, conçu et fabriqué. La marque de textile Alé Cycling, dont la production est basée en très grande majorité en Italie, nous a ouvert ses portes pour une visite de ses ateliers riche en enseignements.

Alé Cycling : 30 années d’expérience dans la fabrication de textiles cyclistes

Couture à la main
Ce sont pas moins de 60 postes de couture qui occupent cette partie de l’atelier.

Si vous roulez en Italie, dans les environs de Vérone, à quelques kilomètres du lac de Garde, vous croiserez bon nombre de cyclistes abordant les designs souvent haut en couleur des tenues Alé Cycling. C’est dans cette région que s’est développée la production depuis 1986, d’abord pour d’autres marques. En 2013, fort de l’expérience et du savoir-faire accumulés, la marque Alé Cycling est lancée avec l’ambition de redonner des couleurs à un peloton qui tend vers les teintes sombres. Le fabricant de textile appartient aujourd’hui au groupe italien A.P.G srl, détenant également les marques DMT et Cipollini.

Nous avons été conviés à la visite des locaux d’APG, situés à Bonferraro di Sorga, non loin de Vérone dans la région de la Vénétie. L’occasion de découvrir l’ensemble du cycle de fabrication des vêtements que l’on porte sur notre vélo.

Le cycle de fabrication d’une tenue cycliste

À l’amorce de la création d’un nouveau produit, les équipes du service recherche et développement s’intéressent au choix des matières, en cherchant les combinaisons de tissus les plus efficaces, aussi bien en termes de confort que de performance. Les tests et expérimentations sont nombreux pour venir à bout d’un concept avec un produit abouti.

Les tissus travaillés sont nombreux, répondant chacun à une problématique d’aérodynamisme, de légèreté ou de confort. Après réception, les rouleaux de tissus vierges sont déployés sur 3 longs tapis roulant de 40m. La fibre textile doit effectivement être relaxée avant sa transformation, elle attend de ce fait plus de 10 heures sur les tapis avant d’être découpée sous forme de patrons.

Une fabrication à la main

Lorsque le visuel final le nécessite, ce qui est assez fréquent, les bouts de tissus passent ensuite dans d’immenses imprimantes, afin de bénéficier d’une coloration ou d’une impression de motif. Les bouts de tissus passent ensuite entre les mains minutieuses et précises des couturières.

Couture cuissard vélo court Alé Cycling
La couture nécessite un savoir-faire certain pour que le produit final soit résistant et confortable.

À l’aide des machines à coudre, les différentes pièces sont assemblées et cousues pour obtenir le produit final. Les panneaux avant et arrière, la peau de chamois ou encore la fermeture éclair, autant d’éléments à coudre ensemble de façon minutieuse. Chacun des produits fabriqué dans l’usine bénéficie ensuite d’un contrôle qualité effectué à la main, garantissant une bonne qualité de finition, quel que soit le niveau de gamme. Cette expertise dans la fabrication de vêtements de cyclisme a attiré depuis longtemps l’attention de plusieurs marques, pour qui Alé Cycling fabrique en marque blanche.

Moulage peaux de chamois
Ces moules servent à fabriquer les peaux de chamois produites par Alé Cycling.

En parallèle de la fabrication des empiècements de vêtements, Alé Cycling fabrique aussi ses propre peaux de chamois, qui équipent les modèles les plus haut de gamme. La machine de moulage dispose de différents modèles de moules, pour une assise plus ou moins renforcée. Pour le reste de sa gamme, la marque a fait le choix d’un fournisseur italien réputé pour ses inserts.

Alé Cycling : une marque tournée vers le cyclisme féminin

Par l’intermédiaire de sa PDG Alessia Piccolo, résolument passionnée, la marque Alé Cycling se tourne depuis toujours vers le cyclisme féminin. L’entreprise développe une large gamme de produits à la coupe spécialement conçue pour les femmes, avec un style unique. Alé Cycling a également été l’une des premières marques à soutenir une équipe professionnelle féminine, portant le nom de l’entreprise : Alé BTC Ljubljana. Un investissement qui a permis à cette équipe de devenir la première formation italienne à atteindre le World Tour féminin en 2020.

Cette vision du cyclisme moderne se ressent jusque dans les effectifs de l’entreprise, parmi lesquels figure plus de 80% de femmes. Côté production, Alé Cycling est l’une des seules marques de cyclisme à pouvoir se féliciter de produire et de vendre autant de produits pour femmes que pour les hommes.

La gamme Alé Cycling : du Pragma au R-EV1

Du très haut de gamme, pensé avant tout pour la performance de ses équipes professionnelles, à l’entrée de gamme, accessible et au bon rapport qualité/prix, Alé Cycling propose des tenues pour chaque type de cycliste.

Gamme homme et femme Alé Cycling
Les amateurs de looks colorés trouveront leur bonheur parmi la gamme Alé Cycling.
  • R-EV1, pour Race Evolution, l’appellation du haut de gamme, regroupe toute l’innovation en matière de textile : légèreté, aérodynamisme, effet seconde peau et légère compression. Le style est plus sobre, la marque faisant le choix de mettre en avant les innovations techniques.
  • La gamme Pro Race System (PR.S) : une coupe racée, des textiles aérodynamiques sur les manches, l’utilisation d’un textile mesh particulièrement léger. C’est la gamme utilisée par les professionnels équipés par Alé, les équipes Bahrain Victorious, Bikeexchange-Jayco, Groupama FDJ ou encore Bardiani CSF.
  • Les gammes PR-R et PR-E mettent en avant des visuels originaux ou des couleurs vives. Au delà de l’argument sécuritaire, Alé Cycling encourage les cyclistes à affirmer leur côté créatif en optant pour des looks qui sortent de l’ordinaire.
  • Enfin, proposant le meilleur rapport qualité/prix, la gamme Pragma qui remplace la dénomination précédente Solid. L’accent est mis sur le confort et les designs originaux.

Le Granfondo Alé La Merckx

En marge de la visite de l’usine de la production, et la rencontre avec les employés, nous avons été conviés à participer au Granfondo Alé La Merckx, organisé à Vérone par la marque italienne. Il faut dire que la magnifique ville de Roméo et Juliette se prête à l’organisation d’un tel événement. Bien desservie par les transports au cœur de l’Europe, la ville est surtout située à proximité des montagnes bordant le lac de Garde. Le parcours de 129 kilomètres proposait pas moins de 2600m de dénivelé positif. Une option plus raisonnable était également proposée, réduisant la distance à 82 km, pour 1450m de D+.

Alé La Merckx Granfondo
L’effort est intense, mais le paysage dépaysant !

La sortie de Vérone s’effectue rapidement après le départ groupé. L’occasion de partager quelques kilomètres avec quelques noms connus, tel qu’Attila Valter, Sonny Colbrelli ou encore Mario Cipollini. On traverse dans un premier temps les vignes vénitiennes, avant de monter dans les montagnes de Lessinia. Le paysage change alors pour des pâturages jusqu’au Passo del Pidocchio, à plus de 1550m d’altitude. S’en suit une longue descente vers Vérone avant l’ultime montée jusqu’au Torricelle de Vérone, emprunté quelques jours plus tôt par les coureurs professionnels lors du contre-la-montre du Giro d’Italie 2022. Une très belle organisation que nous vous recommandons pour partir à la découverte des routes italiennes, dans une ambiance festive.

Alé La Merckx Granfondo
Une fois la ligne d’arrivée franchie, place à la Rice Party !

Nous tenons à remercier activement, Arianna et Diletta, ainsi que l’ensemble du personnel de l’usine Alé pour leur accueil et leur disponibilité.

Passionné de beau matériel, cycliste amateur et responsable éditorial Velotech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.