Les meilleures sacoches bikepacking : ultra-distance et voyage à vélo

2
Meilleures sacoches bikepacking
Du vélo chargé pour un long périple à l’expérience minimaliste du fast-packing, il n'existe pas de configuration parfaite. Nous vous donnons quelques pistes pour investir dans du matériel adapté. ©Restrap

Si la pratique du bikepacking, autrement dit le voyage à vélo en itinérance, se développe de plus en plus en France et ailleurs, de nombreuses questions demeurent à propos de l’équipement idéal à utiliser pour son périple. Quelles sont les meilleures sacoches de bikepacking ? Comment ranger et organiser votre équipement ? Quelles sont les marques que l’on peut recommander ? Faut-il obligatoirement des sacoches résistantes à l’eau ? Nous tachons de répondre à vos interrogations dans ce guide.

Quel type de sacoches bikepacking choisir pour sa pratique ?

Contrairement aux vélos de cyclo-tourisme plus classiques, les vélos de bikepacking sont souvent des modèles de route, d’endurance ou de gravel adaptés à cette pratique par l’ajout de sacoches de transport, fixées à même le cadre. Il n’existe donc pas d’équipement idéal, ce dernier s’adaptant à votre pratique (un ou plusieurs jours, avec assistance ou en totale autonomie, en plein hiver ou au cœur de l’été…). L’objectif de ce guide est de vous conseiller les meilleurs modèles de sacoches de bikepacking afin que vous puissiez vous constituer l’équipement qui réponde à vos besoins.

Qu’est-ce qui caractérise une bonne sacoche de bikepacking ? Avant toute chose, il faut considérer le rapport poids-encombrement de l’ensemble. Le poids ne sera un critère que si vous visez une performance sur une épreuve d’ultra-endurance comme le BikingMan ou tout autre challenge. En-dehors de ce cadre compétitif, le poids de vos sacoches sera plutôt négligeable par rapport au contenu de ces dernières. Sur le vélo, on note plusieurs emplacements pouvant accueillir des sacoches, permettant d’opter pour un équipement léger ou complet suivant vos aventures programmées.

Tous les types de sacoches bikepacking : selle, cintre, guidon ou tube supérieur.
Tous les types de sacoches bikepacking : selle, cintre, guidon ou tube supérieur. ©Apidura

Les sacoches de cintre bikepacking

Comme leur nom le laisse présager, les sacoches de cintre s’attachent directement au guidon et viennent se positionner sur l’avant du vélo. Sur le marché, on trouve des sacoches de cintre aux volumes variés, allant de 5L à plus de 20L. Veillez surtout à choisir un modèle qui s’adapte en longueur et en largeur à la dimension de votre cintre, et si vous en possédez un, à votre support déporté de compteur. Il faudra aussi penser à vérifier que la sacoche ne frotte pas contre votre roue avant, spécifiquement sur les vélos à la courte douille de direction.

Stratégiquement, il est préférable de ne pas surcharger l’avant pour conserver une bonne maniabilité et une précision dans la direction, surtout si vous roulez sur les routes de montagne. Un modèle léger de de 10L est idéal pour stocker ce dont vous n’aurez pas besoin au cours de la journée, comme des vêtements civils ou un sac de couchage.

Les sacoches de cadre bikepacking

Positionnée à l’intérieur du triangle du cadre, la sacoche du même nom vient occuper tout ou partie de l’espace disponible entre le tube diagonal et celui vertical. Il faut évidemment veiller à choisir un modèle adapté à la taille et au type de son vélo (notamment pour les VTT). La sacoche de cadre intégrale, qui implique de positionner ses porte-bidons le long de la fourche avant ou d’opter pour une autre option d’hydratation, n’est pas indispensable, mais peut se montrer particulièrement utile dans le cas où vous ne pourriez installer de sacoche de cintre.

Sacoche de cintre
Un exemple de configuration complète, donc l’une des pièces principales est la sacoche de cintre. ©Restrap

La sacoche de cadre est souvent assez rigide pour éviter que le contenant s’affaisse et gagne en largeur, ce qui gênerait au pédalage. Les volumes allant de 3L à plus de 10L, il est possible de ranger les objets les plus lourds (c’est à cet endroit que la charge ajoutée sera la moins impactante sur le comportement du vélo) comme la nourriture, les outils ou encore des arceaux de tente.

La sacoche top tube

Sur la partie supérieure du cadre, on positionne les sacoches Top Tube pour ranger tout le petit matériel, le ravitaillement ou les accessoires qui doivent rester accessibles à tous moments. Elles sont généralement de petits volumes et se fixent à l’aide de bandes velcro autour du tube supérieur, de la tige de selle ou du haut du pivot de fourche.

Les sacoches de selle bikepacking

La sacoche emblématique du bikepacker, celle qui se positionne derrière la selle et qui vient parfois se balancer au fil des efforts. Selon les modèles, ce sont des volumes importants qui permettent d’emporter une bonne partie de votre équipement, notamment les objets les plus encombrants et les plus lourds. Ils sont à placer en premier, le plus au fond possible, puis on complète avec des vêtements ou un sac de couchage.

Sacoche de selle
La sacoche de selle s’ouvre par l’arrière et permet de ranger certains objets volumineux. ©Apidura

Difficilement évitable, si ce n’est sur des modèles très spécifiques comme le AeroPack Tailfin et sa structure rigide accrochée à l’axe de la roue arrière, le ballottement de la sacoche de selle sera plus ou moins important et dérangeant en fonction de votre chargement et du modèle choisi. Plusieurs marques tentent de résoudre ce problème à l’aide de sangles de maintien, de structures métalliques internes ou de butées qui limitent le ballottement.

Les meilleures sacoches bikepacking

Sur le marché des sacoches de bikepacking, il existe de nombreuses marques proposant des niveaux de gamme différents. Certaines marques proposent uniquement des produits fabriqués sur-mesure, d’autres optent pour des modèles de série fabriqués à la main en Europe occidentale (Angleterre…) tandis que le reste est produit en Asie. Inutile de préciser que le prix s’en trouvera forcément impacté.

Restrap Race Saddle Bag 7 Litres

La sacoche de selle Restrap Race Saddle Bag 7 Litres est assurément l’une des meilleurs de sa catégorie. Légère (seulement 250g) et compacte, elle dispose d’un étui/harnais qui se positionne sous la selle et vient accueillir le bagage 100% étanche. On peut alors facilement retirer ce dernier, sans avoir à retirer la totalité des sangles et fixations. Son côté compact évite un balancement important lorsque le cycliste se met en danseuse. Elle dispose de blocs de mousse pour amortir les chocs et éviter que les frottements abiment votre tige de selle.

Sacoche de selle Bikepacking
La sacoche de selle Restrap Race Saddle Bag est constituée de 2 éléments : un harnais, qui s’accroche à la selle et un étui imperméable qui accueille ce que l’on souhaite transporter. ©Restrap

Ce modèle de sacoche s’adresse avant-tout aux bikepackers qui projettent des défis sportifs ou de participer à des épreuves d’ultra-endurance durant lesquels le poids est important. Enfin, et ce n’est un détail à minimiser, la marque propose une garantie à vie pour ses produits fabriqués à la main dans ses ateliers basés dans le Yorkshire anglais. Proposée à 143.99€, la sacoche Restrap Race Saddle Bag de 7 litres vous accompagnera sur le long terme dans vos aventures bikepacking.

Altura Vortex Waterproof 12 L

Altura est une marque anglaise, spécialisée dans l’équipement du cycliste, et notamment les sacoches de bikepacking. Dotée d’un volume de 12 litres, cette sacoche de selle Altura Vortex Waterproof propose une capacité intéressante pour embarquer de l’équipement volumineux comme une doudoune, un sac de couchage ou encore une tente. Malgré son volume, sa taille reste acceptable, ce qui évitera les balancements délicats une fois en position danseuse.

Sacoche de selle Apidura
Les 12 litres de cette sacoche de selle Apidura permettront d’embarquer une tente ou des affaires volumineuses. ©Apidura

On apprécie son revêtement imperméable, idéal pour garder au sec vos affaires lorsque l’humidité ou la météo capricieuse s’invitent lors de votre périple ou votre épreuve d’ultra-distance. Aussi, le filet sur le dessus de la sacoche permet de glisser facilement certains objets que vous voulez garder sous la main, tel qu’un imperméable ou une paire de chaussures. Un produit à l’excellent rapport qualité/prix, pour débuter et se lancer dans le bikepacking disponible à 79.95€.

Sacoche bikepacking Restrap Frame Bag Large

Votre chargement doit être réparti sur votre vélo, l’utilisation d’une sacoche de cadre est donc recommandée pour les objets les plus lourds. La sacoche de cadre Restrap Frame Bag Large, fabriquée à la main en Angleterre, est pensée pour cette utilisation. La fixation au cadre s’effectue simplement avec des sangles caoutchoutées résistantes, qui offrent une meilleure adhérence aux tubes de votre vélo, sans les abimer. Nous vous recommandons tout de même, par précaution, de protéger votre vélo avec un adhésif ou une autre solution de protection avant de positionner vos équipements. En effet, les nombreuses vibrations peuvent, sur le long terme, abimer votre cadre.

Sacoche de cadre Restrap
Rigide et résistante, cette sacoche de cadre ne s’affaissera pas sous le poids sur chargement. ©Restrap

À l’intérieur de la sacoche, on retrouve des poches en filet, pour organiser vos affaires et séparer certains effets personnels de la nourriture par exemple. Avec sa composition en nylon texturé résistant et rigide, la Restrap Frame Bag Large est pensée pour ne pas se déformer, même bien chargée. Cela évite la désagréable sensation des genoux qui viennent frotter la sacoche.

Pour les possesseurs de petits cadres, veillez à ce que la longueur de la sacoche de 50cm soit compatible avec votre vélo, afin d’éviter les mauvaises surprises. A savoir que la sacoche de cadre Restrap Frame Bag est disponible en 3 tailles : 2.5L, 3.5L et 4.5L et au tarif de 99.99€.

Sacoche de selle bikepacking Topeak Backloader 10 L

De nouveau sélectionnée pour son bon rapport qualité/prix, la marque Topeak spécialisée dans les accessoires et outils pour les vélos, a développé le modèle de sacoche de selle Backloader, disponible en 3 versions de capacité : 6, 10 et 15L et 2 coloris : noir et kaki.

Sacoche de selle Topeak
En noir ou kaki, la sacoche de selle Topeak de 10L est un bon compromis entre compacité et volume important de stockage. ©Topeak

Dans la version 10L que nous vous recommandons pour sa polyvalence, la sacoche de selle bikepacking ne pèse que 480g et peut accueillir jusqu’à 5kg d’équipement. Avec son système de double sangle, la sacoche s’accroche solidement à la tige et aux rails de selle. A l’intérieur, on retrouve un sac waterproof pour conserver ses affaires au sec, quelles que soient les conditions climatiques. Le système de vide d’air est pratique pour compresser son chargement, et limiter la place utilisée. Un filet sur le dessus et des accroches pour les éclairages complètent les qualités de cette sacoche de selle Topeak Backloader 10L. Cette dernière se montre totalement adaptée aux premières aventures de bikepacking, si vous souhaitez un équipement minimal pour un peu moins de 80€.

Zefal Z Adventure C3

Parfaite pour débuter en bikepacking et sur les longues distances, la gamme de sacoches Zefal est la plus abordable de cette sélection. Le modèle de sacoche de cadre Z Adventure C3 présente un volume de stockage de 3.3L, pour un poids à vide de 260g. Les poches sont bien pensées, notamment pour mettre en lieu sur son téléphone ou d’autres biens de valeur. Avec ses sangles amovibles, le positionnement sur le vélo ne pose aucun problème. Simple et efficace, la sacoche de cadre Zefal Z Adventure C3 est proposée à 34.95€.

Sacoche de cadre Zefal
Tout en longueur, cette sacoche de cadre Zefal embarque votre petit matériel, ravitaillement ou ce que vous souhaitez garder sous la main. ©Zefal

TailFin Aero Pack

Dans ce top des meilleures sacoches de bikepacking, le pack TailFin Aero fait figure d’exception. Effectivement, on parle plutôt d’ensemble support + bagage pour ce pack. La structure en carbone ou aluminium, en fonction du modèle choisi, se positionne sur l’axe de la roue arrière de votre vélo de route, VTT ou gravel. Ce support accueille ensuite un bagage Tailfin d’un volume de 20L, qui s’ouvre par l’arrière et possède des poches zippées. L’intérêt principal de ce système solidaire au vélo est de pouvoir profiter d’un chargement pouvant aller jusqu’à 9kg, sans les inconvénients d’une longue sacoche de selle, qui balance de droite à gauche.

Aero Pack Carbon Tailfin
L’ensemble Tailfin Aero Pack est l’un des systèmes les plus performant pour la pratique du bikepacking. ©Tailfin

En plus d’être particulièrement esthétique, le pack Aero Tailfin est l’option à privilégier si vous souhaitez positionner un maximum de poids sur l’arrière du vélo. En effet, on peut rajouter de part et d’autre du support des sacoches supplémentaires, portant le volume de stockage total à plus de 64L. Comptez 250.0€ pour le pack avec support en aluminium, et 300.0€ pour celui en carbone.

Apidura Racing Long Top Tub Pack 2L

La marque anglaise Apidura, fondée à Londres, est spécialisée dans l’équipement de bikepacking. L’entreprise développe des sacoches de haute qualité pour répondre aux exigences de ce type de pratique. La sacoche Apidura Racing Long Top Tub Pack 2L se positionne sur le haut du tube supérieur et vient accueillir tous les objets que l’on veut pouvoir accéder lorsque l’on roule : nutrition, électronique, batterie externe… L’organisation est facilitée par le système de compartiments qui permet de séparer ses outils de son ravitaillement.

Sacoche Top Tube
La sacoche top tube s’attache à votre cadre avec des sangles caoutchoutées résistantes. ©Apidura

La sacoche est dotée d’une fermeture à glissière entièrement étanche tandis que le nylon caoutchouté durable offre une bonne protection contre les frottements et les perforations. Elle est proposée au tarif de 82.0€ et existe également dans des formats plus compacts.

Sacoche bilepacking Zefal Z Adventure F10

La sacoche de guidon ou sacoche de cintre Zefal Z Adventure F10 propose un grand volume de transport de 10 litres. Si sa grande taille est pratique pour répartir au mieux le poids entre l’avant et l’arrière du vélo, sa longueur de 400mm (avec un chargement plein) nécessite un large cintre, plus adapté aux vélos de gravel. Il reste tout à fait possible de la monter sur un guidon de route, à condition de ne pas la remplir en totalité.

Sacoche bikepacking de cintre Zefal
Dans ce coloris rouge, la sacoche de cintre Zefal offre un look de baroudeur à votre vélo. ©Zefal

Le rouge de la sacoche de guidon Zefal Z Adventure F10 dénote avec les habituels bagages vélo noir et égaye votre voyage. Votre chargement ne craindra pas la pluie grâce à sa conception entièrement étanche. La sacoche de 340g est proposée à 49.95€ et constitue un excellent choix pour débuter.

Retrouvez une large gamme de sacoches vélo bikepacking chez Materiel-velo.com

Passionné de beau matériel, cycliste amateur et responsable éditorial Velotech

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cet article. Dans les sacoches de bikepacking, j’ai vu qu’il y avait aussi des sacoches de fourches. je ne sais pas ce que ca vaut.

    • Bonjour, les sacoches de fourches sont à favoriser uniquement si un équipement plus minimaliste n’est pas suffisant. L’inconvénient principal, c’est qu’elles viennent réduire la précision de la direction, ce qui peut rendre le pilotage un peu délicat lorsque l’on prend un peu de vitesse. Cela dit, il est tout à fait possible de monter ce genre de sacoches sur son vélo, ou opter pour des portes bidons sur la fourche, ce qui permet d’emporter plus d’eau ou de positionner une sacoche de cadre intégrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.