Chaussures Suplest Road Performance : le juste niveau d’efficacité

0
Les chaussures vélo Suplest Road Perfromance ont tout pour plaire !
Les chaussures vélo Suplest Road Perfromance ont tout pour plaire !

La marque Suisse s’implante sérieusement dans le paysage cycliste. Le modèle Suplest Road Performance, en test, est en milieu de gamme. Et c’est parfaitement justifié avec une technologie de pointe, des matériaux de premier niveau et une certaine élégance.

Suplest Road Performance : technique et performante

Le système Wrap est ultra efficace.©Suplest
Le système Wrap est ultra efficace.©Suplest

Le modèle Suplest Road Performance est le cœur de gamme de Suplest. Avec un tarif de 249 euros il vise juste. Déjà, et comme toujours chez Suplest, vous avez une semelle Solestar qui représente la somme de 50-60 euros. Ensuite vous avez une semelle en carbone UD, fine et rigide avec la technologie Ergo 360° (pour la forme du pied). Un noyau en mousse à l’intérieur de la semelle permet de gagner du poids sans compromettre la rigidité. Ensuite il y a le principe Wrap. On vient superposer deux couches pour augmenter le maintien du pied et du chaussant. C’est parfaitement réalisé et aidé avec le Carbonshield. Une fine couche de carbone sur le haut de la chaussure qui permet de bien répartir la puissance de serrage. On trouve, pour le serrage, un seul BOA IP1. L’intérêt de ce modèle c’est que vous pouvez ajuster le serrage en roulant. Et dans les deux sens.

Le test des Suplest Edge 3 Performance

Des choix techniques judicieux

L'implantation des 3 trous pour la cale est parfaite.
L’implantation des 3 trous pour la cale est parfaite.

On a donc pesé la chaussure avec et sans la semelle Solestar. La balance affiche un poids de 205 grammes (sans la semelle) et 250 grammes avec. Autant dire que ce n’est pas bien lourd. Le chaussant convient parfaitement à un pied fin (et même très fin) à moyen. Pour un pied fort ce ne sera pas forcement le bon choix. Le serrage est vraiment puissant et uniforme. Attention à avoir la main légère car on peut vite avoir de l’inconfort si on sert trop. Mais comme il y a le BOA IP1 on réajuste facilement. Le choix des composants est excellent. Ce qui change sur ce modèle par rapport à la concurrence c’est la hauteur du talon sur la chaussure. Il remonte un peu plus haut pour mieux maintenir cette partie du pied qui travaille énormément lors de la phase de remontée du pédalage. Au niveau du réglage des cales c’est aussi parfaitement réalisé. Avec un engagement plus ou moins prononcé vous êtes certain de trouver la bonne position. Pour nous (qui avons un engagement assez important) il reste même un peu de marge.

En pratique ça donne quoi les Suplest Road Performance

Le serrage BOA IP1 et la technologie CarbonShield font des merveilles.
Le serrage BOA IP1 et la technologie CarbonShield font des merveilles.

On glisse le pied dans les Suplest Road Performance facilement et il suffit ensuite de serrer légèrement le BOA IP1. Je vous conseille vraiment de laisser quelques kilomètres à votre pied pour trouver sa place et ensuite d’augmenter le serrage. C’est très puissant, le pied est calé dans la chaussure. Le système Wrap joue parfaitement son rôle. Les deux parties se superposent parfaitement. Dès les premiers coups de pédale on sent véritablement le talon en place. C’est un peu inhabituel comme sensation aussi prononcée. Il faut environ 200-300 kilomètres pour que cela s’oublie. Par contre quand vous tirez sur les pédales rien ne bouge et ça c’est parfait. En plus vous avez une faible masse (205 grammes) en rotation. On sent facilement que le coup de pédale est léger. La ventilation aussi est bien présente. Sous le pied en dessous de 15°, ce n’est pas qu’on a froid mais c’est bien plus frais que d’habitude. Pour la période estivale on ne se pose pas de question sur le fait d’avoir chaud aux pieds. On va effectuer des sessions d’environ 2h à 2 h30 pour s’habituer complètement. Ça c’était juste avant le confinement.

La semelle Solestar toujours présente

Le talon est parfaitement maintenu.
Le talon est parfaitement maintenu.

Dès que la possibilité (fin du confinement) s’est présentée nous avons réalisé une sortie plus grande et plus intense de 4h. La partie légèrement plus souple sur le haut de la tige permet de garder un certain confort. La semelle offre une excellente rigidité et surtout une ventilation très appréciable dès que la température monte. Pour s’en rendre compte il suffit de décoller légèrement le pied dans la chaussure dans une descente et vous sentez immédiatement le flux d’air. Concernant le serrage, on a juste resserré ½ tour au bout de 2h de route. Simplement pour affiner le positionnement du pied et son maintien. Ce qui est aussi appréciable c’est l’excellente répartition du serrage. Même avec 1 BOA IP1 c’est très puissant et homogène.

Notre modèle est blanc. Autant dire que c’est assez sensible à la salissure. Mais pas d’inquiétude car avec une éponge et de l’eau savonneuse vous allez remettre en état (comme neuf) vos Suplest Road Performance.

Le modèle phare de la gamme

A l’heure du bilan, on salue les prestations des Road Performance. Pour 249 euros vous avez une chaussure légère, technique, rigide et équipée d’une semelle interne d’excellente qualité (c’est la seule marque sur le marché à proposer cela). Il y a aussi les coloris. Du blanc, noir et des séries limitées qu’il faut surveiller. Il y a une relation étroite avec Maap, une gamme de textiles sportif, tendance et élégante. Tout ce qui se rapproche de Suplest en conséquent.
Merci à Matthias Peter et Yves Couillault-Danonville pour la mise à disposition des chaussures pour ce test.

Vous pouvez retrouver les chaussures vélo route Suplest chez Materiel-velo.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.