Comment choisir sa selle vélo route ou VTT ?

0
Choisir sa selle vélo pour le vélo de route ou vtt
Avant tout, le choix d'une selle vélo ne doit pas se faire sur l'esthétique ©Pro-Bikegear

Une question que l’on se pose souvent au moment de prendre possession de son vélo ou de changer de selle : quel modèle choisir et pourquoi ? Choisir le bon modèle n’est pas simple. Faut-il partir sur une selle vélo confort et accorder une grande importance au poids ? Nous allons tâcher de vous conseiller pour choisir au mieux votre selle de vélo de route ou de VTT.

Comment choisir une selle de vélo de route ?

Pour choisir sa selle vélo route, la première chose à faire est de connaitre sa largeur de bassin. En effet, il existe plusieurs largeurs de selle. C’est sur la partie arrière de la selle que vos ischios vont reposer. Il est donc important de bien caler son bassin, pour ne pas avoir de douleur, être confortable et efficace dans sa phase de pédalage.

On peut déjà mesurer sa largeur de bassin en s’asseyant sur un cousin ou un tapis en mousse et de mesurer les deux empreintes. Cela vous donne déjà une excellente idée de votre largeur de bassin. La largeur de selle moyenne est d’environ 140mm. La taille et le poids de la personne n’est pas un indicateur significatif. On peut être petit, fin et large de bassin. L’inverse est également possible, un cycliste de grande taille peut présenter un bassin étroit ou très large. Attention à ne pas choisir une selle trop large, celle-ci peut gêner le cycle de pédalage et générer des frottements qui peuvent être désagréables.

Choisir la bonne selle vélo permet de limiter les risques d’avoir des douleurs en roulant. Ces douleurs peuvent être dues à une mauvaise répartition des pressions, à une sensibilité individuelle ou aux frottements liés au pédalage.

Quelle forme de selle vélo choisir ?

Le choix de la forme de la selle est aussi déterminant. Elle doit s’adapter à votre pratique et votre manière de rouler. Une selle plate va plus souvent convenir à un compétiteur, qui doit bouger sur sa selle et varier régulièrement de position. En effet lors d’un effort intense, le cycliste a tendance à se rapprocher du bec de selle. Une selle trop creuse risque de moins bien convenir convenir. Dans le même esprit il y a des selles polyvalentes. Elles présentent un léger creux qui permet d’atténuer la pression du le périnée. La Prologo Nago est un exemple parfait.

Choisir forme de selle vélo
Il existe principalement 3 formes de selle vélo ©Prologo

Il y a enfin les versions arrondies, davantage orientées pour l’endurance et les longues distances. Dans ce cas c’est le calage qui est favorisé. La Fizik Aliante est l’exemple parfait. Son réglage demande un peu de minutie pour l’apprécier à sa juste valeur. Elle est souvent recommandée pour des cyclistes ayant une position relevée, orientée confort.

Forme, longueur, largeur : faire le bon choix

Choisir la longueur de la selle courte
La selle Prologo Dimension est le parfait exemple d’une selle courte ©Prologo

On trouve aussi différentes longueurs de selle. Les selles courtes, de longueur inférieur à 250mm, s’adresse davantage aux compétiteurs et favorise une position aérodynamique. Aussi, l’appui sur la zone du périnée est réduite, ce qui améliore le confort. On remarque également que le bec de selle est assez fin, ce qui limite les frottements. La Prologo Dimension fait, par exemple, partie de cette nouvelle génération.

On retrouve l’esprit de cette sportivité chez Selle Italia, Fizik, San Marco et Pro. Si on se penche sur le développement de cette forme c’est sans doute Specialized qui est le précurseur de ce développement, avec sa selle Power.

Choisir une selle ajourée ou pleine ?

Au moment de choisir sa selle vélo, la question se pose. Faut-il préférer une selle ajourée en son centre ou une selle pleine ? Cette conception creusée permet de limiter encore plus la pression sur le périnée. Les points de pression sont répartis de façon différente, de part et d’autre de la fente centrale. C’est une option intéressante si vous avez une sensibilité marquée. C’est aussi une réflexion à avoir sur la durée. En effet certaines études montrent que la pratique du cyclisme, sur le long terme, peuvent provoquer des soucis au niveau du périnée. Utiliser une selle ajourée limitera ,en général, le risque d’apparition de pathologies.

Il y a des cas particuliers. On pense notamment à des marques comme ISM ou SMP. La gamme est conséquente, la forme est assez particulière et mérite un essai pour valider son utilisation et faire son choix. Certains cyclistes ne peuvent plus se passer de certains modèles comme chez SMP Dynamic, car ils ont trouvé une conception qui leur convenait parfaitement.

Quelle selle vélo choisir ? le type de rail :

Lors du choix de votre selle vous aurez le choix du rail ainsi que de son revêtement. On retrouve 3 types de rails : acier, titane, aluminium ou carbone. Votre pratique doit aussi guider votre choix. Sur les longues distances, on favorise le confort et donc la filtration des vibrations. Le carbone sera donc à éviter et le titane à privilégier. Les rails en carbone sont évidemment légers et absorbent également bien les vibrations. En revanche, ils ne sont pas adaptés à tous les types de chariot de selle à cause de leur forme souvent ovalisées.

Rails selle vélo
Dans l’ordre, on retrouve le rail titane de la Selle Italia, le rail aluminium de la Prologo et le rail carbone de la Fizik.

Il faut aussi savoir qu’il existe des versions de selle pour homme et femme. Il est important de bien orienter votre recherche. Une fois que vous avez trouvé le modèle qui vous convient et sur lequel vous pouvez accumuler les heures de selle sans souci, il n’est pas judicieux d’en changer uniquement pour un look ou une tendance.

Lire aussi : comment choisir une selle vélo femme ?

Le cas spécifique des selles de vélo de contre-la-montre ou de triathlon

Exemple de selle de vélo de contre-la-montre et de triathlon
La Selle ISM PN 3.0 est un exemple de selle sans bec ©ISM

Choisir la bonne selle dépend aussi de votre pratique du vélo. Dans le cas des vélos de contre-la-montre et de triathlon, la position du cycliste est optimisée pour améliorer son coefficient aérodynamique, parfois au détriment du confort. Le cycliste est presque couché sur sa machine, le risque de frottements des jambes contre la selle est alors important. Pour cette utilisation, les fabricants ont développé des selles spécifiques, sans bec. Chez ISM, on retrouve par exemple la selle PN 3.0, adaptée à la pratique du triathlon ou du contre-la-montre.

Comment choisir sa selle de VTT ? Les différences à relever

Les caractéristiques fondamentales restent les mêmes que celles que l’on a vu au cours de cet article pour les selles vélo en général. Choisir la meilleure selle VTT implique de prendre en compte les spécificités de la pratique. La nature du terrain, souvent chaotique implique plus de stabilité sur la selle. Certaines marques comme Selle Italia proposent des technologies qui augmentent l’absorption des chocs. Le revêtement des selles VTT sont bien souvent plus résistants et présentent un grip améliorer, pour rester en position malgré les vibrations.

Vous pouvez retrouver les selles de vélo route chez Materiel-velo.com

Passionné de matériel vélo, testeur et rédacteur Velotech.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.