Comment régler une selle vélo : route, VTT ou urbain ?

0
Un bikeftting complet permet de s'assurer d'avoir une position optimale sur son vélo
Un bikeftting complet permet de s'assurer d'avoir une position optimale sur son vélo

Régler une selle vélo ? Voilà une question qui revient souvent et la réponse n’est pas toujours évidente. Suivant la pratique, le besoin et le matériel utilisé le résultat peut varier. On vous explique tout.

Régler une selle vélo route

Pour régler une selle vélo route l’une des méthodes consiste à prendre la valeur de l’entrejambe puis de le multiplier par 0.885. Cela donne une valeur de base qui évite une grosse erreur. Ensuite, on affine le résultat avec le matériel et l’équipement utilisés. En effet, la hauteur entre l’axe de la pédale et la surface de contact peut varier tout comme l’épaisseur de la semelle de votre chaussure. C’est aussi le recul de selle que vous avez qui peut faire varier votre hauteur de selle. Votre souplesse également vient modifier le résultat. Techniquement on estime qu’un angle compris entre 138° et 148° est favorable à un bon cycle de pédalage.

Une méthode plus empirique consiste à s’assoir sur la selle, de mettre la manivelle dans le prolongement du tube de selle (point mort bas) et de poser le talon sur la pédale. La jambe doit alors être tendue. C’est approximatif mais très rapide.

Régler sa selle vélo

Comment régler sa selle en hauteur ?

Il y a plusieurs écoles. Celle d’un pédalage « en arrière » et un pédalage plus classique. Cela se retrouvait il y a quelques années dans la géométrie des cadres. C’est maintenant moins fréquent et un vélo de route, pour une même taille, présente un angle du tube de selle compris entre 73 et 74°. Le pédalage assez reculé est souvent celui d’un coureur qui aime enrouler du braquet et qui présente des fémurs assez longs. Cela permet d’obtenir une phase de poussée plus importante. Cela favorise les chaines postérieures des cuisses. C’est plus économique au niveau des contraintes musculaires mais celui réduit la capacité tonique du coup de pédale.

Une position plus avancée permet un coup de pédale plus énergique. Inconvénient, elle demande un effort supplémentaire au niveau des quadriceps (et donc plus gourmande en glycogène). Avantage, vous êtes plus véloce et tonique et vous pouvez avoir une position plus basse sur le vélo au niveau du poste de pilotage (à contrainte équivalente). Généralement la selle est plus haute pour conserver un angle fémur/tibia dans la norme.
Si on se base sur l’entrejambe, le calcul de basse est assez simple. Vous multipliez la valeur mesurée par 0.885. Cela donne une excellente base. Ensuite on affine aux sensations et suivant la période de la saison de la mesure. Cette mesure est valable pour la route. En VTT ou cyclo-cross, on baissera sa selle de 1cm environ.

Lire aussi : Comment choisir sa selle vélo femme ?

Régler son recul de selle

Regler selle velo
Le bon réglage de selle passe par un recul de selle optimal

Le recul de selle est un réglage important, tout comme la hauteur. Avancer ou reculer sa selle change les muscles utilisés dans le cycle de pédalage. Sur l’avant, ce sont les quadriceps qui sont sollicités, sur l’arrière, ce sont les ischions. Le bon repère consiste à utiliser un fil à plomb et de faire passer ce fil en le positionnant sur l’avant de la rotule pour le faire descendre sur l’axe de la pédale. Seule, cette mesure n’est pas simple. Si vous n’avez pas la possibilité de faire ce type de réglage, le plus simple est de commencer par un réglage médian, au lieu du chariot de selle.

Avec la bonne hauteur vous pouvez prendre la route et écouter vos sensations. Si aucune douleur n’apparait c’est que le réglage de base est correct. Ensuite cela s’affine avec les kilomètres. Si vous sentez que vous êtes toujours sur le bec de selle, il faut avancer la selle légèrement. Attention toutefois à ne pas avoir une potence trop longue. Dans le même esprit, si vous sentez que vous êtes en butée sur l’arrière de la selle vous pouvez la reculer légèrement.

L’inclinaison de la selle

Sur cette partie, le mieux est de partir sur un réglage neutre. Avec un niveau à bulle, un sol plat, vous pouvez mettre la selle de niveau. C’est-à-dire sans aucune orientation du bec de selle vers le haut ou vers le bas. En roulant vous devez vous rendre compte si vous avez une tendance à vous avancer sur la selle ou au contraire à vous reculer.
Si vous avez une pratique sportive, vous pouvez basculer le bec de selle vers l’avant (le bas). Dans ce cas vous favorisez le basculement du bassin pour une recherche de position aérodynamique. Il y a moins de contrainte au niveau du périnée, la posture devient naturelle. On indique que 1° est une bonne valeur. Cela peut vous permettre également de baisser légèrement votre poste de pilotage (environ 0.5cm).

Dans le cas d’une pratique endurance et moins sportive, on peut légèrement basculer le bec de selle vers le haut. Dans ce cas, régler une selle de cette manière indique un léger basculement vers l’arrière pour améliorer le calage du bassin. Dans cette pratique plus soft, de type cyclosport, on a souvent un poste de pilotage plus haut. Cela va dans le sens de pédaler le buste plus relevé. Dans le même esprit, 1° sera une limite acceptable. Plus, vous risquez fortement d’engendrer une forte pression sur le périnée.

Retrouvez l’étude posturale vélo dynamique chez Materiel-velo.com.

Passionné de matériel vélo, testeur et rédacteur Velotech.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.