Gardia R300 : le radar arrière vélo accessible de chez Bryton

0
Radar Bryton Gardia R300
Proposé à 129.99€, le Gardia est un produit abouti apportant une sécurité supplémentaire.

Annoncé à l’occasion de l’Eurobike 2022, le radar arrière vélo Bryton Gardia R300 est maintenant disponible à la vente pour le grand public. Même s’il n’empêche pas les accidents, ce type de capteur est un réel plus pour la sécurité des cyclistes. Avec un tarif attractif et une large compatibilité avec toutes les marques de compteurs, le Gardia R300 rend la technologie des radars accessible au plus grand nombre. Véritable 3ème œil ou gadget inutile, à vous de juger !

Un radar arrière : à quoi ça sert ?

Imaginez que vous soyez prévenu à chaque fois qu’un véhicule se présente derrière vous, pour l’identifier comme tel, sans avoir à tendre l’oreille. Il est alors possible de se préparer à être dépassé et être plus vigilent en se serrant davantage sur le bord de la route. Ce type de capteur est souvent équipé d’un éclairage synchronisé qui adapte l’intensité aux situations rencontrées sur la route.

Jusqu’à maintenant, le segment de l’accessoire sécuritaire pour les cyclistes était dominé par Garmin et son Varia. Une technologie améliorée au fil des itérations jusqu’au RCT 715 et sa caméra intégrée. C’était sans compter sur la marque Taïwanaise Bryton qui a lancé sa propre version du radar arrière de vélo, le Gardia R300.

Gardia R300 : découverte et montage

Visuellement, on se retrouve avec un appareil similaire au Varia RTL 515. Il en va de même pour ses caractéristiques : des dimensions de 97mm, 40mm et 20,9mm pour un poids de 66g. Pour les chasseurs de poids, ce sont 5g de moins que la version Garmin équivalente.

L’appareil communique via les protocoles ANT+ et Bluetooth, lui permettant une compatibilité avec tous les compteurs supportant la technologie des radars. Pour terminer avec les spécifications techniques, le Gardia R300 comporte un accéléromètre (pour le feu de freinage dont on reparlera) et est étanche selon la norme IPX7.

Pour le système d’accroche, Bryton a fait dans la simplicité. La boite inclut un support tige de selle avec élastique, que l’on peut monter à la fois sur des modèles de tiges rondes ou profilées. On retrouve le support quart de tour habituel chez Bryton, permettant de positionner l’appareil en parallèle de la tige de selle.

Support Bryton Gardia
Le Gardia se positionne presque parallèlement à la tige de selle grâce au support quart de tour Bryton.

La compatibilité avec les compteurs GPS

Comme c’est le cas avec le Garmin Varia, Bryton a choisi de rendre compatible son radar Gardia R300 avec tous les modèles de compteurs GPS supportant cette technologie. Bryton, Garmin, Wahoo, Stages ou encore Hammerhead, une bonne partie des plus grandes marques de compteurs sont concernées. Chez Bryton, le Gardia est compatibilité avec les Rider 420, 750 et les plus récents S500 et S800. À noter que seuls ces deux derniers vous permettrons de modifier le mode d’éclairage directement depuis le compteur. C’est également le cas pour les compteurs Garmin.

On connecte facilement le radar via les protocoles de connexion ANT+ ou Bluetooth. Il apparait ensuite dans la liste des capteurs, de la même façon qu’une ceinture cardiaque ou qu’un capteur de cadence. Sur le compteur, on peut aussi suivre le niveau de batterie de l’appareil, pour éviter de se faire surprendre.

Mode d'éclairage Gardia
Par exemple avec le Garmin Edge 1040, il est assez facile de changer le mode d’éclairage depuis le menu des widgets.

Quels sont les modes d’éclairage du Bryton Gardia R300 ?

Le Gardia propose pas moins de 6 modes d’utilisations différents. En plus du changement possible depuis le compteur, une simple pression sur le bouton au-dessus de l’appareil permet de changer de mode d’éclairage.

  • Haute intensité (20 lumens) – Autonomie : 8 heures
  • Faible intensité (5 lumens) – Autonomie : 12 heures
  • Flash de Jour (73 lumens) – Autonomie : 17 heures
  • Flash de Nuit (12 lumens) – Autonomie : 17 heures
  • Mode peloton (12 lumens) – Autonomie : 11 heures
  • Lumière éteinte – Autonomie : 24 heures

À noter que pour ce dernier, le faisceau s’allume en mode flash à l’approche d’un véhicule. Pratique pour conserver une grande autonomie, tout en attirant l’attention des usagers de la route qui arrive derrière vous.

Mode éteint
Même en mode lumière éteinte, le radar continue d’activer le flash en cas de détection d’un véhicule (en plus de transmettre les informations au compteur).

L’application Bryton Gardia : une utilisation sans compteur

Bryton accompagne la sortie de son Gardia avec une application dédiée bien réalisée. Son intérêt premier est de pouvoir effectuer les mises à jours régulières de votre appareil et de pouvoir le régler simplement. C’est par ce biais que l’on peut activer le feu de freinage, en cochant la case correspondante dans le menu des réglages.

L’application peut aussi remplacer un compteur, en se connectant à l’appareil, et en affichant les véhicules en approche, avec alertes visuelles et sonores paramétrables. Avec son smartphone fixé sur le cintre (système type Quadlock), on peut ainsi bénéficier de tous les avantages du radar.

Le Gardia R300 sur la route

Après de nombreuses heures de tests, dans toutes les conditions, le bilan est sans appel. Le radar Bryton Gardia R300 fait parfaitement ce pour quoi il a été conçu. Que ce soit au niveau de son autonomie, l’efficacité de la détection des véhicules ou la visibilité du flash, le défi est largement relevé par la marque Taïwanaise. Même lorsque le radar est couvert de boue, la détection reste tout à fait efficace.

La technologie se basant sur le principe du sonar, certains faux positifs sont parfois détectés (véhicule à l’arrêt, passage sous un pont ou cycliste avec une bonne différence de vitesse) pendant de très courtes périodes (moins de 2s). En revanche, à chaque fois qu’un véhicule s’est présenté à l’arrière, le radar a pu le détecter.

Seule la fonctionnalité de feu de freinage est un peu décevante. Il faut une décélération importante pour que le freinage soit détecté. Peut-être qu’une future mise à jour viendra ajuster la sensibilité de l’accéléromètre.

Proposé au tarif de 129.99€, le Gardia R300 rend l’accès à cette technologie plus accessible, avec une qualité de fabrication et une expérience d’utilisation presque irréprochable.

✔️ Efficacité de la détection
✔️ Très bonne autonomie
✔️ Mode d’utilisation éteint
✔️ Excellente compatibilité
➖ Feu de freinage

Retrouvez le Bryton Gardia R300 chez Materiel-velo.com.

Passionné de beau matériel, cycliste amateur et responsable éditorial Velotech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.