Pneu Michelin Time Trial : numéro 1 pour la performance

0
Le pneu Michelin Time Trial est redoutable de performance.
Le pneu Michelin Time Trial est redoutable de performance.

Vous cherchez la performance pour votre course ou contre-la-montre ? Le pneu Michelin Time Trial est vraiment une option intéressante. Un pneu très rapide, peu consommateur de watt et un grip difficile à prendre en défaut sur le sec.

Pneu vélo Michelin Power Time Trial : direct service course

La composition du Michelin Power Time Trial est très technique.©Michelin
La composition du Michelin Power Time Trial est très technique.©Michelin

Le Michelin Time Trial se compose d’une carcasse 3×180 TPI et d’une gomme Race 2 Compound. C’est l’association la plus performante du fabricant clermontois. On obtient un pneu qui affiche un poids moyen de 198 grammes en 700×25. On peut donc le classer dans la catégorie des pneumatiques ‘’light’’. Pour gagner du poids il ne dispose pas de renfort anti-crevaison. Sur ce produit et son utilisation on cible uniquement la performance. Michelin annonce une pratique triathlon et contre-la-montre. Son usage en compétition route est aussi possible mais avec des précautions.

Le montage n’apporte pas de remarque. Sur une jante en carbone C18 compatible Tubeless Ready cela se monte sans grosse contrainte. Il faut prendre soin d’ôter la pellicule de stockage (paraffine) soit avec un chiffon et du vinaigre soit en prenant soin de faire les premiers kilomètres (et les premiers virages) avec modération. La forme du pneu est bien ronde, la présence de gomme très bas sur le flanc annonce une prise d’angle importante. Pour notre essai, on sélectionne une pression de 7.5 bar à l’arrière et 7 bar sur l’avant. Cela va nous donner une base commune à nos autres tests. Comme le temps est encore propice à faire de belles sortie (on est en septembre et il fait encore chaud) on va rapidement être fixé sur la capacité sportive de ce pneumatique. On a également mesuré le pneu après 500 kilomètres, il présente une section de 27.5 mm.

Pneu Michelin Power Time Trial : Performant et rapide

Le pneu est lisse, léger, adhérent et très performant au roulage.
Le pneu est lisse, léger, adhérent et très performant au roulage.

On va être assez direct. Lors de lecture du descriptif de ce pneumatique on s’attendait à une durée de vie et surtout une fragilité importante. On a accumulé plus de 1000 kilomètres sur des routes variées que nous avons l’habitude d’utiliser. Pour comparer différents modèles c’est le plus favorable. On a donc pris le soin de nettoyer les pneus (à l’ancienne et au vinaigre). On prend la route avec notre pression de base. Et immédiatement le comportement du vélo monte d’un cran.

On sent la sportivité dans la gomme et la faible résistance au roulement. Même si les premiers kilomètres se font avec de la retenue dans les virages on se sent vite en confiance. Le pneu se déforme juste ce qu’il faut pour accompagner la relance en danseuse. Ensuite le pneu vient juste effleurer le sol. Dans les virages et en descente, on se place comme on le souhaite. L’adhérence est excellente (et même bluffante). On sort à la même vitesse qu’on rentre dans le virage et avec une certaine maitrise on passe de plus en plus vite en courbe. On voit facilement la possibilité de ce pneu dans une descente de col en plein été et sur le sec.

Le test du Michelin Power Road ici

Pneu Michelin Time Trial : la bonne pression

Pendant nos premières sorties on trouvait le pneu Michelin Time Trial un peu raide. Il est annoncé comme sportif mais sur une longue sortie cela manquait légèrement de confort. On a donc abaissé la pression de 0.5 bar sur l’avant et l’arrière. Et là ça change pas mal la donne ! Le rendement est toujours aussi performant mais le confort gagne énormément. Le grip en courbe aussi surtout si vous rencontrez des imperfections. Je conseille donc le principe de 1 bar pour 10kg de poids par temps sec. La pluie s’est invitée sur une sortie. C’est le meilleur moyen de voir l’évolution du Michelin Time Trial dans des conditions humides. Immédiatement on a baissé la pression à 6 bar à l’arrière et 5.8 à l’avant.

Il faut prendre ses marques sur une route humide et faire attention que ce ne soit pas la première pluie depuis des jours (ou semaines) dans ce cas la route est vraiment grasse et glissante à causes des hydrocarbures. Ici ce ne sera pas le cas, la route est humide et propre. On prend les premiers virages avec modérations mais pas à l’arrêt non plus. Les roues ne se dérobent pas, le grip est correct aussi bien dans le virage que sur la relance. En s’asséchant, on remarque que le pneu réagit assez rapidement aux transitions route humide/sèche. C’est bonne signe quand les conditions sont incertaines. Au final, ce pneu Michelin n’est pas piégeux si la pluie se présente, il faut juste adapter la pression et se garder une marge de manœuvre de sécurité.

Du soleil et une belle quoi de mieux !
Du soleil et une belle quoi de mieux !

Durée de vie du Michelin Power

Le pneu Michelin Time Trial se destine à la performance.©Michelin
Le pneu Michelin Time Trial se destine à la performance.©Michelin

C’est l’un des points qui nous intéresse sur ce test. On pensait (à tort) que ce pneumatique pouvait accumuler au maximum 1000 kilomètres. Le constat est simple : il peut en faire plus, beaucoup plus. Sur notre période de roulage, le pneu avant est dans un état proche du neuf. On utilise un freinage patins il faut le préciser. L’arrière est légèrement plus marqué. Comme il y a un témoin d’usure on sait où l’on en est. On sait que la roue arrière transmet la puissance, il est donc normal que l’usure soit plus importante.

Ce qui est surprenant c’est l’absence totale d’agression sur le pneu. On le pensait fragile mais finalement on ne trouve aucune coupure. La chance n’a pas de place ici car nos routes sont sujettes à la nouvelle tendance (très désagréable) de projeter du gravillon pour refaire les routes ! De plus comme nous connaissons nos routes, ce n’est pas toujours un bitume impeccable. On pensait même subir une crevaison et il n’en est rien. Attention sur ce point. On ne vous dit pas que ce pneu est increvable mais il offre une résistance très intéressante. D’ailleurs l’équipe BB hôtel vient de couvrir le Tour de France intégralement en pneumatique Michelin Power Time Trial et de mémoire nous n’avons pas vu à l’écran de changement de roues sur crevaison. Le Team Cofidis utilise également la gamme boyaux et pneumatiques. C’est même ce Team qui a largement contribué au développement de cette nouvelle gamme.

Le bilan

Très largement positif et au-dessus de nos attentes. La durée de vie est prometteuse si on réserve ce pneu à l’utilisation sur course (été) ou contre-la-montre. Sa résistance à la crevaison est bonne. Il faut réserver ce pneu lors de vos objectifs quand le temps devient clément (à partir de fin Avril début Mai). Sans trop s’avancer on peut évaluer à 2500/3000 kms la durée de vie du pneu arrière au maximum. Pour les fans de sport, on aime vraiment la décoration sur le flanc qui rappelle la compétition.

Merci à la société Michelin et notre interlocuteur Bruno pour la mise à disposition des pneumatiques et la confiance pour ce test.

Vous pouvez retrouver les pneus vélo route Michelin chez Materiel-velo.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.