Semelles pour chaussures vélo Sidas : pour un pédalage efficace

0
Les semelles pour chaussures vélo Sidas apportent du confort et du rendement
Les semelles pour chaussures vélo Sidas apportent du confort et du rendement

Les semelles pour chaussures vélo sont une des meilleures solutions lorsque vous avez le feu aux pieds, un mauvais calage, une recherche constante de votre position ou vos réglages. Sidas et son service de podologie du sport nous ont ouvert leurs portes afin de réaliser une étude complète et de valider nos équipements.

Société Sidas : une marque, 40 ans d’expérience

Sidas est une société française spécialisée dans la semelle de sport.
Sidas est une société française spécialisée dans la semelle de sport.

La marque française Sidas se situe à Voiron (38) et est spécialisée dans la podologie depuis plus de 40 ans. C’est d’abord dans le domaine du ski que l’expertise s’est faite. C’est ensuite dans la course à pied puis dans le cyclisme que Sidas s’est spécialisé. Optimiser sa position n’est pas anodin. En dehors de toute performance c’est avant tout pour éviter les blessures et surtout prendre du plaisir que cela est nécessaire. Ne jamais subir de tendinite, de blessure à l’entrejambe à cause de frottements, le feu aux pieds, un besoin constant de bouger sur son vélo pour trouver la bonne position, voilà un nombre de problématique que l’équipe Sidas va vous résoudre.

Lire aussi l’étude posturale en cyclisme

Le département sport de Sidas permet à tous de trouver une solution à un problème ou une pathologie. En vélo il est de coutume que toute la puissance part du pied. Les semelles pour chaussures de vélo sont donc une des solutions. C’est Kelly Avenas qui nous reçoit en compagnie de Laura Berger la responsable de communication chez Sidas. Kelly est spécialisée dans le sport et particulièrement dans le cyclisme. Une collaboration de deux ans a été nécessaire pour mettre au point les semelles de chaussures vélo Sidas que nous allons utiliser. C’est en direct avec l’équipe Astana que Kelly a finalisé ce projet pour répondre parfaitement aux besoins du très haut niveau. Et cerise sur le gâteau, tous les sportifs peuvent en profiter !

Un questionnaire sportif

Le moment où les semelles pour vélo Sidas prennent forme.
Le moment où les semelles pour vélo Sidas prennent forme.

Cela commence donc par un questionnaire sur votre âge, pratique, antécédents traumatiques, douleurs ou blessures, périodicité d’entrainement. Ensuite Kelly analyse vos pieds au moyen d’appareils qui indiquent la forme de la voûte, la répartition de la pression, la forme du talon pour ensuite passer à votre posture. Votre souplesse est également passée au crible tout comme vos amplitudes articulaires.

C’est donc très complet et cela permet de détecter très rapidement un premier souci de compatibilité d’équipement. Vient ensuite la confection des semelles pour chaussures de vélo. Il faut déjà faire chauffer les semelles, s’installer sur un appareil qui va prendre et respecter la forme exacte de votre pied. Ensuite c’est le moment de finaliser le moulage avec la pose de la semelle sous votre pied et l’appareil de mise en forme. Votre poids de corps permet un modelage optimal. La finition de la semelle passe ensuite dans un atelier spécialisé pour obtenir la même dimension que la semelle d’origine de votre chaussure.

Vient donc le moment où la semelle prend place dans votre chaussure et que vous chaussez l’ensemble. C’est assez impressionnant le changement que cela procure. Le volume est identique on retrouve immédiatement le serrage que nous avions. C’est la répartition dans la chaussure qui est un changement assez important. Le talon, la voûte plantaire et l’avant du pied s’intègre idéalement dans la chaussure, le calage est uniforme.

Tout part du pied !

Kelly valide également la position globale sur le vélo.
Kelly valide également la position globale sur le vélo.

Avant de se positionner sur le vélo (vous venez avec votre matériel), il est vérifié le réglage des cales. Le repère est l’axe du gros orteil. La dimension du talon à ce point est pour nous de 16.5cm. C’est cette valeur que Kelly va vérifier en prenant le bord de la semelle de la chaussure jusqu’à l’axe de la cale. Une fois que tout est vérifié, nous passons sur le vélo, la position et les angles de pédalage vont être vérifiés. C’est avec un logiciel développé en interne que cela se fait. On filme une séquence qui va servir à valider l’ensemble des réglages, y compris les semelles pour chaussures vélo.

A la suite, on procède à une analyse complète en indiquant ce qui pourrait ou doit être modifié. Il est pris du recul sur la théorie et la pratique car Kelly prend en compte les habitudes que vous avez avec votre matériel. C’est notamment le cas pour la longueur de manivelles, la largeur de cintre, la hauteur de selle et le recul. Ce qui est important c’est aussi et surtout le calage du bassin que vous avez sur le vélo. Sur la séquence que nous avons réalisé on remarque très rapidement que le pied tourne plus rond facilement. Nous venons de terminer la partie ‘’théorique’’, place à la pratique sur la route.

Les semelles pour chaussures vélo Sidas : confort et rendement

Voici donc le résultat final de nos semelles pour chaussures vélo Sidas.
Voici donc le résultat final de nos semelles pour chaussures vélo Sidas.

Pour être honnête avant de passer chez Sidas nous utilisions des semelles avec un soutien important pour la voûte plantaire. Une semelle d’une grande marque de vélos, comme on en trouve partout dans les magasins spécialisés. Sur les grandes sorties, une gêne (et non une douleur) apparaissait sur le genou droit. Le confort était bon mais on sentait que cela pouvait s’améliorer. Premier jour de roulage et dès le chaussage de la chaussure, le pied trouve sa place tout seul. On prend la route et on remarque immédiatement que les appuis sont également plus uniformes. Il faut que le corps trouve ses nouveaux repères. Cela va prendre plusieurs sorties pour être totalement intégré. Sur cette première sortie, on voit assez rapidement que les genoux reprennent un alignement correct et plus naturel.

L'alignement de la jambe est optimal.
L’alignement de la jambe est optimal.

Le pied (avec la cheville) tourne plus rond sans avoir à forcer. Si vous avez l’image d’une majorité de coureurs qui arrivent à faire un rond avec le pied, on a cette sensation. Au bout de 30 kilomètres, les choses commencent à se mettre vraiment en place. On retrouve nos points d’appui, un très bon calage et un coup de pédale plus souple. Le pied dans la chaussure trouve très facilement sa place.

On sent parfaitement que l’avant du pied travaille mieux, surtout au niveau du gros orteil. Ensuite, le talon est bien calé dans la chaussure et donc stable, bien dans l’axe. Kelly a vérifié lors de son examen que nos chaussures correspondaient également à notre morphologie de pied. C’est un point très important. La forme, la cambrure et l’implantation des points de fixation doivent être conforme à vos besoins. En bref il ne faut pas céder à l’aspect esthétique d’une chaussure mais s’assurer de sa compatibilité avec votre pied.

Un temps d’adaptation nécessaire

La semelle prend parfaitement sa place dans la chaussure.
La semelle prend parfaitement sa place dans la chaussure.

On a profité d’une fin de semaine et d’un premier week-end pour s’adapter à nos nouvelles semelles chaussures vélo route Sidas. 45 kilomètres puis deux sorties plus longues. Le pédalage, l’amplitude et le mouvement de la cheville se mettent en place. Il faut savoir que le corps garde en mémoire la gestuelle que vous aviez. Il faut donc un peu de patience pour s’habituer à un changement. On constate facilement que la voûte plantaire est bien soutenue, l’avant du pied, et donc la répartition du pédalage, plus efficace. On a même tendance à trouver plus de place dans la chaussure sur cette partie.

”C’est sans aucun doute pour cela que le fameux ‘’feu aux pieds’’ est résolu quand on adopte les semelles pour chaussures vélo Sidas”

La finition est sur-mesure.
La finition est sur-mesure.

Nous avons continué de rouler régulièrement et au bout de 15 jours nous avons réalisé un week-end conséquent en heures de vélo. 8 heures sur deux jours avec du dénivelé et du vent qui ne nous lâche pas depuis plusieurs semaines. On enroule plus facilement le braquet avec cette agréable sensation d’avoir un coup de pédale bien arrondi. Il n’y a pas de saccade non plus dans le coup de pédale. Musculairement tout se met en place également et hormis l’intensité de l’effort il n’y a aucune gêne. On peut donc adopter de la vélocité ou un travail de force sans aucun problème. Au bout de 4 heures c’est toujours ce constat de non contrainte de l’avant du pied qui est fortement agréable. C’est sans aucun doute pour cela que le fameux ‘’feu aux pieds’’ est résolu quand on adopte les semelles pour chaussures vélo Sidas.

L’heure du bilan des semelles pour chaussures vélo

Il n’y a absolument rien à redire à ce produit. C’est donc tout bénéfice pour l’utilisateur. Vous obtenez un meilleur coup de pédale, le confort est largement à la hausse et surtout une bien meilleure répartition de l’appui. Le pied trouve naturellement sa place, à aucun moment il n’y a d’échauffement.

Au niveau tarif, la confection des semelles est à 125 euros (semelles et moulage) l’étude vélo à 79 euros. Avec la technicité mise en place et surtout l’expertise de Kelly qui est en relation directe avec l’équipe Astana, le sérieux et la rigueur sont de mise. Pour nous, c’est la non visibilité de cette technologie qui en fait la discrétion. Et comme dans le haut niveau on veut garder bien au chaud son secret vous vous doutez bien que personne n’ira crier sur les toits qu’il a la solution à des blessures récurrentes !

Les plus grands champions font confiances à Sidas.
Les plus grands champions font confiances à Sidas.

Un grand merci à l’équipe Sidas qui était à notre écoute et disposition, Kelly et Laura. Des compétences indéniables qui vont résoudre vos problèmes et vous orienter vers la solution.

Tout l’univers Sidas

Centre de podologie du sport


Sylvain Moros
Spécialiste du matériel vélo, technicien pointu, testeur exigeant et rédacteur principal de Velotech.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.