Vélo BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 en test

2
Le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 est polyvalent et sécurisant.
Le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 est polyvalent et sécurisant.

Le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 était présenté le 11 juin et velotech.fr était présent pour le découvrir et aussi le tester.

Des lignes fluides et un aérodynamisme parfaitement réalisé.
Des lignes fluides et un aérodynamisme parfaitement réalisé.

La marque Suisse a fait les choses bien pour nous faire découvrir ce nouveau vélo. Le BMC Roadmachine 01Dura Ace DI2 fait parti de la famille des Roadmachine.Il vient s’intercaler entre la série SLR 01(altitude série) et Grandfondo. L’arrivée des freins à disques sur la route bouleverse la donne. L’homologation en compétition par l’UCI (c’est chose faite pour les cyclosportives) va faire cohabiter deux types de freinages.

BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 : Une technique de pointe

Le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 est polyvalent et sécurisant.
Le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 est polyvalent et sécurisant.

Le cadre du BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 fait appel au TCC Carbon Premium 01 Angle Compliance Technology. La technologie TCC (Tuned Compliance Concept) permet de simuler sur informatique les différentes versions d’options techniques. Avec ce procédé on peut obtenir des éléments concrets sans fabriquer un nombre démesuré de prototype. Le gain de temps est énorme avec cette technologie. On arrive donc au final à ce produit et ces formes peu spectaculaires car pas de tubes surdimensionnés. Un ensemble douille de direction/potence parfaitement intégré et aérodynamique. Un très gros travail a été réalisé pour intégré les durits de freins et la câblerie électronique du groupe Shimano DI2. Cette partie avant du cadre porte le nom technique ICS pour Integrated Cockpit System.

Cette partie du poste de pilotage intègre l'ensemble du système de freinage et faisceau électronique.
Cette partie du poste de pilotage intègre l’ensemble du système de freinage et faisceau électronique.

Le pivot plat de la fourche laisse de la place pour faire passer en interne l’ensemble du système de freinage et d’indexation. La potence spécifique contribue aussi à ce système d’intégration. Elle reçoit un capot qui vient s’accrocher sur le dessus de la potence. Le serrage se fait par le dessous pour garantir une parfaite discrétion et fluidité des lignes. Le cadre est donné pour un poids de 920g en taille 54, pour un standard de pédalier en PF86. On remarque un petit plot anti saut de chaine directement intégré sur le cadre au niveau de la boite de pédalier. La fourche, au format 1’’1/8 ;1’’1/2 pèse 390g non coupée. La tige de selle spécifique affiche 160g. Ce qui donne un ensemble cadre/fourche de 1310g. Il convient de préciser que la technologie de freinage à disques requiert de renforcer certaines parties du cadre. Le poids est donc largement appréciable car certains châssis ne font pas mieux en version standard.

Un équipement au top

Le groupe complet est un Shimano Dura Ace DI2 en version compact(50/34). Les roues proviennent de chez DT Swiss avec un modèle RC38C Spline Carbon Thru-Axle. Les pneumatiques de chez Continental avec les appréciables Continental GP4000 S2 en 28mm de section pour notre roulage. En version commerciale ce sera des 25mm de section. Le cintre vient de chez 3T avec un Ergonova Team. La selle Fizik Aliante R5 est en parfaite adéquation avec le profil du BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2.

Le freinage est dosable et diablement efficace.
Le freinage est dosable et diablement efficace.

La spécificité du freinage à disque requiert des données techniques bien précisent. A ce titre, il faut noter que les freins Flat Mount sont au standard 140/160mm (standard Shimano). Le frein arrière présente un axe de 12x142mm alors que l’arrière est au format de 10x100mm. La référence des freins à disques Shimano sont des BR-RS 805 Hydraulic.

Un dernier détail, la couleur verte du BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 qui n’est pas habituelle chez notre fabriquant Suisse. Ce dernier décide de s’affranchir de ses habitudes. Elle apporte une touche de couleur qui ne peut pas vous laisser indifférent. Ensuite les gouts et les couleurs sont une affaire personnelle.

Le BMC Roadmachine 01Dura Ace DI2 sur la route

La géométrie parfaitement étudiée du BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 permet de se poser sans souci. On constate juste que la profondeur des leviers Shimano DI2 Hydraulic est plus importante d’environ 1,5cm que la version DI2 classique. La finesse, elle, est identique. En quelques minutes on retranscrit nos cotes et c’est parti pour un parcours d’1h30 minutes en compagnie de Mr Cadel Evans. Nous allons être guidé sur une route Turinoise au profil accidentée. Le but est de nous permettre d’apprécier à sa juste valeur ce BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2.

Le comportement global du BMC Roadmachine 01 permet à tous de se faire réellement plaisir quelque soit sa condition.
Le comportement global du BMC Roadmachine 01 permet à tous de se faire réellement plaisir quelque soit sa condition.

Le plus frappant c’est sa facilité de prise en main. Un châssis homogène ni trop souple ni trop rigide. Une capacité à relancer sans avoir à utiliser une puissance importante et ce avec un braquet usuel convenable. Dans une montée ou les faibles pourcentages se mêlent avec des passages beaucoup plus pentues (plus de 10%) on a tendance à rester assis le plus longtemps possible. La relance met en évidence une capacité d’accélération flagrante, avec un braquet véloce (entre 70 et 85tr/min). Il est préférable de faire tomber les dents pour accélérer plutôt que de partir avec un braquet trop gros. Sur une portion très pentue (14%) on a ressenti une limite au niveau de l’utilisation des pneus en section de 28mm. La déformation du pneumatique sur de grosses sollicitations ne nous est pas familière (on roule en 23 ou 25mm mais pas plus) et on est un peu désorienté. Le rendement est correct et nous n’avons pas de capteur de puissance pour valider ce ressenti. Les roues à disques sont nouvelles pour nous aussi et sans doute que le comportement dans des utilisations extrêmes est différent. Toujours est il que la version que vous pouvez acquérir sera en section de 25mm pour les pneumatiques. Sur le plat, la vitesse reste constante sans problème et toujours avec cette vélocité (entre 90 et 100tr/min sur cette portion), il est possible d’accélérer facilement.

Ce support anti-saut de chaine est judicieux en terme d'ergonomie.
Ce support anti-saut de chaine est judicieux en terme d’ergonomie.

Le Shimano Dura Ace DI2 fait merveille quant à sa rapidité et sa précision de passage de vitesse. Le pédalier compact est excellent pour une pratique tonique ou endurante. Pour celui qui souhaite passer au niveau supérieur il sera conseiller de s’équiper en 52/36.

Avant d’affronter la descente, notre guide exceptionnel nous indique les spécificités de ce nouveau BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2. Ce qui nous intéresse aussi c’est le freinage à disque. Les courbes s’enchainent à une vitesse très élevées et la stabilité du cadre BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 nous a bluffée. Rien ne bouge et on garde la trajectoire sans aucune difficulté. Il pardonne même quelques erreurs et permet de les rattraper. Un BMC SLR01 se montre plus vif mais beaucoup moins tolérant dans l’erreur. Sur les gros freinages, le cadre reste très stable, on a même essayé sur l’angle en virage et pas de surprise à ce niveau. Le freinage à disque ne perturbe pas la stabilité de l’ensemble.

Un freinage sécurisant

La douille de direction participe à la précision et la stabilité au freinage du BMC Roadmachine 01 Dura Ace.
La douille de direction participe à la précision et la stabilité au freinage du BMC Roadmachine 01 Dura Ace.

Il nous tardait de tester le freinage à disque et on n’est pas déçu. Même si nous partions avec un à priori, on est obligé de se rendre compte que cela apporte beaucoup. Le freinage est plus puissance et plus progressif qu’un freinage classique. On arrive plus vite sur le virage pour freiner plus tard. En montée pas de bruit de plaquettes qui touchent, aucun reproche de ce coté là. En descente, c’est réellement une sécurité car il est possible de faire face à un imprévu et de s’arrêter avec moins de distance. Volontairement on a essayé de bloquer la roue arrière sur un très gros freinage, impossible sans que ce soit l’adhérence qui intervienne! Ce qui est évident c’est que le pneumatique avant travaille beaucoup plus avec ce type de technologie. La qualité des gommes sera donc d’une grande importance tout comme la section. Il n’est pas utopique de se prononcer qu’une section de 25mm sera l’idéale pour une pratique courante, le 28mm apportera plus de confort. Et là ou on regarde très souvent que l’usure arrière, il faudra regarder les deux (avant et arrière) de la même manière. Le résultat  d’une sollicitation beaucoup plus accentuée du frein avant et de sa puissance. Par curiosité on a posé la main, à l’arrêt bien sur, sur la jante en fin de descente et elle est à peine tiède là ou une jante carbone serait brulante (tester avec un SLR01 le matin). Le surpoids qu’engendre cette nouvelle technologie n’est pas sensible au roulage et le plus perturbant c’est l’absence de bruit au freinage.

Un résultat très satisfaisant

Pluie ou terrain sec, le freinage hydraulique est peu sensible aux changements.
Pluie ou terrain sec, le freinage hydraulique est peu sensible aux changements.

On est donc largement conquis par ce nouveau type de freinage même s’il va réclamer de modifier nos habitudes routières. Ce sera aussi valable en termes de chargement dans un véhicule par exemple. Il faudra prendre soin de bloquer les plaquettes avec un petit accessoire dédié pour ne pas actionner les leviers à vides. Nos amis du vtt y arrivent parfaitement alors pourquoi pas nous. La différence au niveau du dosage et de la puissance de freinage est réellement supérieure à celle des patins. Dans quelles proportions ? On ne peut pas donner de chiffres mais ayant fait le même parcours avec les deux technologies, sur les performances de freinage c’est la technologie à disque qui l’emporte. Sur le comportement global du vélo, ce BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 nous a enchanté. On aurait bien aimé rentrer avec lui pour un test longue durée.Pour connaître la durée de vie des plaquettes, des pneumatiques et de la difficulté ou non liée à l’entretien du système de freinage.

Si on parle de prix le BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 s’affiche à 9999 euros. On est dans la même gamme de prix qu’un vélo à freinage classique à équipement équivalent. Rassurez vous il y a d’autres déclinaisons plus abordables et tout aussi sportives. Quand l’homologation sera totale par l’UCI, le comportement du BMC Roadmachine 01 Dura Ace DI2 ravira les coursiers, les cyclosportifs. Les amateurs du beau matériel à la technologie de pointe peuvent déjà franchir le cap.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    C’est parti ! le lobbying concernant les freins a disque va bon train.
    Évidement il ne faut pas être systématiquement contre les nouveautés, surtout dans le domaine de la sécurité, mais sincèrement sur des vélos routes est-ce vraiment un plus?
    Efficace? oui certainement ,avec des pneus de 28 mini et plus, comme en VTT et cyclo cross ou gravel et sur des terrain , terre, chemin , boue,etc..
    Quid de l’entretien , de casse des durites en cas de chutes,etc.?
    La jante à peine diète, ok pour les pneus mais les disques, en cas de contact?
    Bref, un peu plus de profondeur dans les tests serait de bonne aloi pour réellement juger de la plus value des freins a disque par rapport aux « patins » déjà très performant de nos jours., sue les vélo ROUTE.
    Bien cordialement

    • Bonjour
      Le test a été réalisé en juin lors de la présentation de la gamme 2017. Le but est de présenter le produit pour un large panel d’utilisateurs. Le vélo était à notre disposition une journée. Le freinage disque est plus puissant que sur jante carbone et c’est pourquoi la monte de pneumatique mini est de 25mm.
      Pour ce qui est de la casse en cas de chute, de contact avec les disques, ce ne sera pas plus dangereux que des rayons carbones comme sur certaines roues. Le risque sera toujours présent quelque soit le matériel utilisé. Pour ce qui est de l’entretien, les marques indiquent une périodicité. Suivant l’utilisation cela va être variable( montagne ou plaine,courses ou balades etc…)
      Que ce soit en freinage classique ou à disque on va retrouver le même problème au niveau de l’entretien, il n’y a qu’à regarder certains vélos au départ d’une balade ou d’une épreuve.
      Le freinage disque peut être une solution pour celui qui souhaite basculer sur ce nouveau type de freinage, par commodité ou être rassuré sur la qualité du freinage quelque soit le temps(sec ou humide). On peut parler d’un confort supplémentaire. Ce qui est certains c’est que pour le moment le vélo à disques est plus lourd que son homologue à freins classiques.
      Si vous recherchez un vélo ultra light c’est vers ce type de technologie qu’il faut vous tourner.
      Pour conclure, nous avons testé la gamme Focus en juin en haute montagne. 4000m de dénivelé et autant de descente. Des vélos qui tournaient toute la journée. Des utilisateurs différents tant en poids qu’en terme de pratique. Sur notre séjour, il n’y a pas eu de soucis mécanique à déplorer et ce avec différentes marques présentent pour les systèmes de freinage( Shimano et Sram). Nous ne sommes pas plus pour un système que pour un autre, nous sommes là pour informer nos lecteurs des nouveautés.
      Merci à vous de votre point de vu.
      Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.