Maillot Carrera 2.0 et cuissard Ultralite : la sélection été Gobik en test

0
Test tenue été Gobik

En l’espace de quelques années, la marque espagnole Gobik a su se faire une place au milieu des acteurs historiques du marché, notamment en proposant des collections au design novateur. Depuis sa création, l’entreprise a conservé son processus de fabrication au sein des frontières ibériques et poursuit son développement en sponsorisant de nombreux sportifs, tels Alberto Contador ou encore Julien Absalon.

Ensemble court Gobik Carrera 2.0 et Ultralite
L’identité visuelle des produits Gobik est facilement reconnaissable : couleurs unis et détails pour un résultat dans la tendance actuelle.

Au-delà du style, sur lequel nous accrochons depuis que la marque a débarqué en France, nous avons voulu vérifier la qualité et l’efficacité d’un ensemble court, taillé pour les fortes chaleurs de l’été. Cette tenue test était ainsi composée du maillot à manches courtes Carrera 2.0, du cuissard court Ultralite, ainsi que du sous-maillot sans manches Second Skin.

Maillot manches courtes Gobik Carrera 2.0 : le textile mesh à son paroxysme

Le Gobik Carrera 2.0 est probablement le maillot à manches courtes le plus technique de la marque. L’objectif ici est d’allier l’aérodynamisme d’une coupe ajustée avec la respirabilité d’un textile majoritairement en mesh. Pas étonnant pour un maillot dont la plage d’utilisation recommandée est située entre 22 et 38°C. Cette maille aérée a pour avantage de laisser écouler l’air à travers les petits espaces quadrillés, tout en évitant une forte rétention de la transpiration. Cette dernière est ainsi rapidement évaporée sous l’effet du vent, pour vous garder au sec le plus longtemps possible.

Au niveau des manches, on retrouve un textile légèrement extensible, qui épouse la forme du bras. Son placement à cet endroit permet d’éviter à la manche de trop remonter, et au textile mesh de faire des plis autour de l’épaule.

Une coupe ajustée et aérodynamique

La profondeur des poches est suffisante. Dans notre cas, le smartphone est bien calé et la mini-pompe ne s’est pas échappée. À la taille, la traditionnelle bande en silicone est ici réduite à son minimum, tout en restant suffisamment efficace pour que le maillot reste bien en place : un choix validé.

Le Carrera 2.0 est aussi un maillot aérodynamique, disposant de la coupe “Ultra Fit”, la plus ajustée de la marque. Pour notre gabarit, 62 kg pour 1 m 75, la taille S s’est montrée bien adaptée, laissant un peu de marge au niveau des épaules pour ne pas se sentir compressé. À moins d’avoir un haut du corps particulièrement musclé, il ne sera pas nécessaire d’opter pour une taille supplémentaire par rapport à vos habitudes de textile cycliste.

Triple poche maillot Gobik Carrera 2.0
Les poches sont suffisamment profondes pour y laisser son téléphone ou une mini-pompe en toute sérénité.

Que vaut-il sur la route ?

Les fortes chaleurs de cet été, la température compteur dépassant parfois les 38°C, nous auront permis de le tester dans des conditions extrêmes. Même si à partir d’une certaine température, la pratique du vélo devient moins agréable, porter le maillot Carrera 2.0 nous aura au moins permis de ne pas souffrir d’un textile trop épais, qui retient l’humidité.

Légèreté du maillot Carrera 2.0

Lorsque la chaleur est présente, on apprécie encore plus sa grande légèreté, seulement 114g sur la balance en taille S, dans le haut du panier de cette catégorie de maillots à manches courtes. Des chiffres qui font écho à cette même sensation de légèreté une fois enfilé. Ce textile fin et léger est aussi transparent dans une certaine mesure, laissant apparaitre bretelles, ceinture cardio ou encore brassière. Dans notre utilisation, cela n’a pas été un problème, mais c’est une spécification à prendre en compte au moment du choix du produit et du coloris.

Disponible à 85€, ce maillot coloré Gobik Carrera 2.0 est un excellent choix si vous recherchez un produit adapté aux fortes chaleurs, mais qui peut évidemment aussi se porter dès que le soleil du printemps se montre. Associé à un cuissard court plus sobre, c’est le look parfait pour profiter de l’été sur votre vélo !

✔️ Grande légèreté
✔️ Coloris et identité visuelle
✔️ Ventilation et efficacité face à la chaleur
✔️ Poches profondes
➖ Transparence de l’ensemble (difficile de faire à la fois léger et opaque)

Coloris disponibles : Moon, Mango, Fairway et Paradise / Tarif : 85€ / Tailles du 2XS au 2XL

Cuissard court Gobik Ultralite : un cuissard haut de gamme léger et confortable

Nouveauté 2022 de la marque, le cuissard court à bretelle Gobik Ultralite se positionne tout en haut de la gamme. Développé pour être efficace dans une large plage de température, allant de 17 à 38°C, l’Ultralite dispose notamment de bretelles ultra légères et d’une partie principale micro-perforée.

Dans la lignée du Gravity qu’il remplace et surpasse, le cuissard court Gobik Ultralite apporte, sur le papier, tout ce qui fait le confort du cycliste sur de longues distances. Une matière confortable, des bretelles plates sans couture, un dos respirant, un textile légèrement compressif avec un nombre de coutures réduit, et évidemment une peau bien conçue et positionnée idéalement.

Cuissard Gobik Ultralite
Les petites micro-perforations permettent à l’ensemble d’être encore plus respirant.

Une peau de chamois haut de gamme K12 Carbon

Gobik a choisi d’équiper ce cuissard court haut de gamme avec sa peau de chamois la plus performante, la K12 Carbon. Développée en association avec Elastic Interface, une entreprise italienne spécialisée dans les inserts de cuissard, cette peau utilise 2 mousses différentes à mémoire de forme et à double densité (60-120 kg/m3). Sur le vélo, cela permet de cumuler les heures de selle grâce à la réduction de la pression sur les zones les plus sollicitées.

Là où le cuissard Gobik Ultralite se démarque vraiment, c’est sur sa légèreté. Seulement 155g sur la balance pour un cuissard confort, c’est une belle performance. Cela passe par des bretelles en une seule pièce et sans couture, raccordées au niveau du dos dans un textile fin et ultra-léger. On retrouve aussi une structure innovante, à la conception limitant au maximum le nombre de coutures. C’est évidemment un gain non-négligeable en termes de confort, mais aussi de poids.

Les sensations sur la route

Lorsque l’on enfile le cuissard pour la première fois, on sent directement la matière confortable et douce qui vient légèrement compresser nos muscles. Les bretelles plates se positionnent parfaitement, et font preuve d’un confort rarement égalé. Aucune couture n’est désagréable et la coupe est impeccable. Même sur de longues distances, parfois plus de 150 km, le Gobik Ultralite ne fait jamais défaut et nous assure un confort longue durée grâce à sa peau de chamois K12 et sa structure ergonomique.

Le cuissard Gobik Ultralite sur la route

On apprécie les petites micro-perforations au niveau des jambes, une technologie rare et singulière qui permet toujours un peu plus de ventilation. À 160€, nous sommes véritablement face à un produit haut de gamme, qui tient son rang et n’a rien à envier à des modèles concurrents plus onéreux.

✔️ Micro-perforations
✔️ Bretelles plates sans coutures
✔️ Confort de la peau de chamois
✔️ Qualité de fabrication
➖ Prix

Coloris noir / Tarif : 160€ / Tailles du 2XS au 2XL

Sous maillot sans manches Gobik Second Skin :

Quoi de mieux pour compléter une tenue été qu’un sous-maillot sans manches adapté aux fortes chaleurs ? Gobik propose le Second Skin, littéralement la “seconde peau” : un sous-vêtement technique, ultra-léger et respirant. C’est le type de produit que l’on apprécie porter lorsque les conditions varient, entre 15 et 30°C, pour aider à réguler sa température corporelle. On a tous déjà été confronté à cette situation : on monte une longue bosse, on transpire et une fois en haut, cette humidité toujours présente vient nous refroidir. Un sous-maillot sans manches permet de réduire ce phénomène, et peut vous éviter quelques coups de froid.

Sous-maillot Gobik Second Skin
Le sous-maillot Gobik Second Skin est conçu dans un textile Silky 3D en mesh.

Le tissu Silky 3D, qui constitue la quasi-intégralité de ce sous-maillot, aide à l’évacuation de la transpiration vers les couches supérieures. Cette efficacité a tout de même ses limites, au-delà d’une trentaine de degrés, selon nous, il vaudra mieux porter directement un maillot léger et aéré avec effet seconde peau, comme peut l’être le Gobik Carrera 2.0 que nous avons testé.

Le sous-maillot Gobik Second Skin se porte près du corps, pour plus d’efficacité. La coupe est donc ajustée. Pour notre gabarit d’1 m 75 et 62 kg, nous avons opté pour une taille S qui s’est avérée adaptée. Nous avons apprécié sa bonne qualité de fabrication et son confort général qui complète parfaitement cette tenue pour l’été.

✔️ Coutures plates
✔️ Coupe confortable
✔️ Efficacité dans des températures modérées
➖ Un peu épais pour les très fortes chaleurs

Coloris : Antartica et Army / Tarif : 45€ / Tailles XS au 2XL

Retrouvez toute la gamme des produits Gobik chez Materiel-velo.com

Passionné de beau matériel, cycliste amateur et responsable éditorial Velotech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.